Accueil / GRANDE UNE / Cancer: 30.000 Sénégalais tués en 5 ans
meurtre à bouaké

Cancer: 30.000 Sénégalais tués en 5 ans

Un rapport sur le cancer dans le monde, publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), révèle que 30.000 sénégalais sont morts de la maladie lors des cinq dernières années. Ces chiffres ont été fournis par le Docteur El Hadji Seydou Mbaye, membre associé de la Société mondiale de Virologie

 Les chiffres sont effarants et font froid dans le dos. Au Sénégal, le nombre de nouveaux cas de cancer est estimé à 8.361, avec 6.141 cas de décès en 2015. En 2025, l’incidence est suspectée à croître à 11.541 nouveaux cas, avec 8.410 morts imputables au cancer.

Le taux de cas de cancer continuera à augmenter à 16.226 nouveaux cas d’ici 2035, avec 11.541 décès si des mesures préventives ne sont pas largement appliquées.

Pour résumer, il y a eu plus de 30.000 cas de décès dus au cancer ces cinq dernières années au Sénégal, malgré toutes les stratégies politiques, alors que plus de 20.000 cas de décès pouvaient être évités avec des programmes adaptés malgré nos ressources économiques limitées.

Ces chiffres contenus dans un rapport de l’Oms, ont été révélés par le Docteur El Hadji Seydou Mbaye, membre associé de la Société mondiale de Virologie

L’Organisation mondiale de la Santé estime que le fardeau mondial du cancer a aujourd’hui atteint 18,1 millions de nouveaux cas et 9,6 millions de décès en 2018. En outre, un homme sur cinq et une femme sur six dans le monde développeront un cancer au cours de leur vie ; un homme sur huit et une femme sur 11 meurent de cette maladie.

A l’échelle mondiale, le nombre total de personnes vivant avec un cancer dans les cinq ans, suivant le diagnostic, appelé prévalence à cinq ans, est estimé à 43,8 millions. Le cancer cause plus de décès que le Sida, la tuberculose et le paludisme réunis.

Des morts évitables

Selon l’Oms, plusieurs millions de vies peuvent être sauvées si les pays utilisent les connaissances existantes et les meilleurs moyens effectifs à prévenir et traiter le cancer.

Il est estimé que plus de la moitié de tous les cas de cancer et de décès qui en résultent dans le monde peuvent être potentiellement évités.

Malgré tout, les projections basées sur l’estimation de GLOBOCAN 2012, prédisent une augmentation significative de 19,3 millions de nouveaux cas de cancer par ans d’ici 2025.

En 2030, les données mondiales sont suspectées à croître à 21,4 millions de nouveaux cas de cancer avec 13,2 millions de décès.

Le taux de cancer continuera à augmenter en 2035 avec 23.980.858 nouveaux cas. Dans les pays moins développés où l’on note, en 2012, plus de la moitié de tous les cancers (56.8%) et des décès dus au cancer (64.9%), la maladie continuera à augmenter en 2025 si des mesures préventives ne sont pas largement appliquées. Il y a plus.

Mada NDIAYE

À voir aussi

Fistule obstétricale: 200 nouveaux cas enregistrés chaque année au Sénégal

Le Ministère de la Santé et de l’Action sociale et le Fonds des Nations-unies pour …

MONDIAL U-20: Le Sénégal corrige le Tahiti (3-0) avec un triplé de Sagna

Les Lionceaux de Youssouph Dabo se sont facilement imposés sur le score de 3 buts …