Accueil / SANTE / CANCER : DON DE 6 MILLIONS DE FRANCS POUR LE DÉPISTAGE DE 400 FEMMES

CANCER : DON DE 6 MILLIONS DE FRANCS POUR LE DÉPISTAGE DE 400 FEMMES

La Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (LISCA), dans le cadre de la lutte contre cette maladie, a reçu mercredi, à Dakar, un don de 6 millions de francs CFA du club des actionnaires de Duopharm, pour la prise en charge du dépistage de 400 femmes, a constaté l’APS.

 ‘‘Ce don est le résultat des participations personnelles des actionnaires du club Duopharm. Il permettra de prendre en charge les besoins de prévention et de dépistage précoce, notamment la mammographie pour 400 femmes sénégalaises’’, a expliqué Khoudia Samba Gèye, la présidente du Club des actionnaires de Duopharm.

Mme Guèye s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de signature d’une convention entre sa structure et le groupe Teylium Properties en vue de l’acquisition de logements pour les pharmaciens.

 Le président du Conseil de l’Ordre des pharmaciens du Sénégal, au nom de la corporation, Cheikhou Oumar Dia, a‘‘remercié les membres du club des actionnaires de Duopharm’’.
 ‘‘Le club des actionnaires de Duopharm contribue à rehausser la profession de pharmaciens. C’est une initiative qui donne les possibilités aux pharmaciens d’explorer des terrains jusque là inconnus’’, a réagi M. Dia. Il souligne que le rôle d’un pharmacien ne doit pas uniquement s’arrêter à la ‘‘vente de médicaments, mais doit aller jusqu’à l’assistance, l’écoute et le conseil aux clients’’.
 Le représentant du ministre de la Santé et de l’Action sociale, le docteur Amadou Moctar Dièye, a de son côté loué le geste des donateurs, soutenant qu’ils posent un acte qui doit inspirer les autres pharmaciens.
 ‘‘Les pharmaciens jouent un rôle important dans ce pays, mais ils doivent agir dans le social. Un institut du cancer verra bientôt le jour. C’est inscrit dans le budget du Sénégal’’, a indiqué M. Dièye.
 Il a parallèlement félicité la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA) pour l’initiative qu’elle a prise de mettre à la ‘‘disposition des pharmacies publiques certains médicaments anticancéreux très coûteux dans les pharmacies privées’’.

À voir aussi

Macky Sall chante la Cmu à l’Onu « Le taux est passé de 20 à 47% en 3 ans »

En marge de la 72e Assemblée générale des Nations-Unies, le président Sall n’a pas manqué …

Planification familiale à Louga Les épouses des émigres n’en veulent pas

A Louga, les femmes des émigrés sont gênées quand on leur parle de planification familiale. …