Accueil / POLITIQUE / CANDIDATURE DE WADE VALIDEE Cette folle journée du 27 Janvier !

CANDIDATURE DE WADE VALIDEE Cette folle journée du 27 Janvier !

La journée d’hier consacrant la décision du Conseil constitutionnel, pour publier la liste des candidats à la présidentielle du 26 Février, a été clôturée par des échauffourées, suite à la validation de la candidature de Me Wade. Les jeunes du M23 qui avaient, matelas et théières, en bandoulière, envahi la place, ont manifesté leur désaccord.

Comme pour parer à toute éventualité, les forces de l’ordre avaient, dès les premières heures de la matinée, pris les devants sur la place de l’Obélisque, en maintenant des positions sur tous les axes menant au lieu de regroupement des opposants. Ces derniers qui sont arrivés sur les lieux peu après 16 heures, ont harangué la foule, chacun à sa manière, s’accordant à ne pas déserter la place de l’Obélisque, tant que le Conseil constitutionnel n’aurait pas publié la liste des candidats retenus pour participer à la Présidentielle.

Différents leaders de l’opposition ont ainsi dénoncé la validité de la candidature de Me Abdoulaye Wade. Macky Sall, de l’Alliance pour la République, demandera aux jeunes de dormir à la belle étoile, s’il le fallait, brandissant, lui-même, un petit matelas. Pour le leader de «Fekké ma ci Boolé», le peuple avait perdu assez de temps, avec la question de la candidature de Wade, avant que Me El Hadj Diouf n’enterre le Président. «Je vous présente mes condoléances pour le Président Wade», dira-t-il, devant une foule surexcitée, dénonçant l’instrumentalisation des cinq sages qui, selon lui, avaient fini de valider la candidature de Wade. Le Professeur d’Université et constitutionnaliste, Mounirou Sy, s’est aussi appesanti sur le rôle de ces derniers, précisant qu’«au-delà de minuit, le Conseil constitutionnel était dans l’illégalité. Il doit arrêter et publier la liste des candidats dont la candidature est validée».

Les jeunes ont même passé outre la demande de certains leaders qui leur ont conseillé de rentrer chez eux, persistant à mener leur combat jusqu’au bout, mettant en berne 5 drapeaux du Sénégal, représentant, selon eux, les 5 juges du Conseil constitutionnel.

Aussi, à 21 heures, quand le Conseil constitutionnel a rendu publique la liste de 14 candidatures validées dont celle d’Abdoulaye Wade, ces jeunes ont-ils, outrés, décidé de braver le cordon de sécurité mis en place par les forces de l’ordre.

Les candidatures de Youssou Ndour, Kéba Keinde et Abdourahmane Sarr ont été déclarées irrecevables.

Mamadou DIOUF


À voir aussi

Présidentielle 2019: Ndèla Madior Diouf désiste

Ndèla Madior Diouf vient de faire le deuil de son ambition présidentielle. Du moins, pour …

Déclaration de Kara sur les accusations contre Sonko