Accueil / POLITIQUE / Candidature du Pds: C’est Karim ou Karim !

Candidature du Pds: C’est Karim ou Karim !

Le Pds persiste et signe qu’il n’a pas de plan B. Karim Wade reste le candidat du parti pour la Présidentielle de 2019.

Il n’y a ni plan B ni plan C. Il n’y a surtout pas de plan X, Y ni Z au Pds. «Il y a un seul plan chez nous les libéraux. C’est Karim Meïssa Wade notre candidat», a tranché net le Pds dans une note parvenue à notre rédaction. On a tout dit sur ce plan B : il n’y en a pas, et il n’y en aura pas. Personne ne l’envisage», ont martelé les libéraux. Le Pds ajoute : « Karim Wade sera le seul et unique candidat du PDS en 2019» en dépit du verdict de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). Le PDS a réaffirmé ce choix, en comité directeur, en présence d’Abdoulaye Wade à la permanence du parti. « Il n’est pas question de changer de candidat. Karim Wade est le candidat du parti et nous allons nous battre pour que Macky Sall et son régime rétablissent Karim Meïssa Wade dans ses droits. Parce que le Ministre de l’Intérieur ne peut pas rayer Karim Wade du fichier électoral. La perte de qualité d’électeur ne peut être prononcée que par un tribunal. Et que les magistrats de la Crei, choisis et payés par Macky Sall, ont refusé d’appliquer la peine complémentaire pour le déchoir de ses droits politiques et civiques. Par conséquent, Karim Wade est le plan A, le plan B, le plan Z. Et il fera face à Macky Sall, mentionne la note dont nous détenons copie. Les libéraux se disent plus que jamais déterminés à faire face au régime actuel. « Si le pouvoir actuel, dirigé par Macky, refuse à Karim Wade sa participation à la prochaine élection présidentielle, le pds compte se doter de tous les moyens légaux de sa politique. Puisque nous n’avons pas de plan B, il nous restera que le combat», précise la même source. Le Pds exige également l’application immédiate et intégrale des décisions rendues par des instances et juridictions internationales qui ont un caractère contraignant pour notre pays, a ajouté le responsable libéral. Il s’agit notamment de  l’application immédiate des décisions rendues par la Cour de justice de la Cedeao et du groupe de travail des Nations unies sur la Détention arbitraire concernant Khalifa Sall et Karim Wade, et l’arrêt de toutes les poursuites contre eux. Lors de son dernier Comité directeur, les libéraux demandent « à tous les Sénégalais de se préparer à défendre la démocratie et la liberté et ne pas accepter que Macky Sall se donne les moyens d’écarter qui il veut et de choisir les candidats qu’il va affronter ».

M.BA

À voir aussi

 Hadjibou Soumaré chez le Khalife de Thiénaba

L’ancien Premier ministre, Cheikh Hadjibou Soumaré, poursuit sa visite de courtoisie auprès des familles religieuses …

Pape Samba Mboup: «Madické m’a demandé d’asseoir sa candidature»

L’ancien chef de cabinet de Me Wade déballe encore. Il s’est livré à des révélations …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *