Accueil / POLITIQUE / Canditature de l’unité et du rassemblement : Le Msu propose Moustapha Niasse

Canditature de l’unité et du rassemblement : Le Msu propose Moustapha Niasse

Le Secrétariat politique permanent du Mouvement pour l’unité et le socialisme (Msu) a, dans un communiqué, proposé Moustapha Niasse pour être le candidat de Benno Siggil Sénégal à la présidentielle de 2012.

Le Msu rappelle à ceux qui pensent que Benno veut se séparer de ses partenaires de la Société civile, membres des « assises nationales » se trompent ou ont d’autres objectifs politiques inavoués. Selon lui, Bss a une démarche que la direction des « assises nationales » comprend parfaitement.

Celle-ci consiste au choix dans Benno, d’un candidat de l’unité qui doit être logiquement un homme politique de consensus, d’éthique et de confiance capable de diriger une nouvelle gouvernance politique non partisane et non choisi à partir de critères subjectifs ou d’un poids politique arithmétiquement défini. Mais aussi d’établir avec les organes formels des « assises nationales » l’équipe qui sera chargée de diriger le pays autrement. « C’est pourquoi, compte tenu de toutes ces considérations, de l’exigence urgente du peuple sénégalais et de la nécessité d’instaurer une nouvelle gouvernance dirigée par un homme de consensus et de rassemblement et non un parti, le Msu propose à la candidature de l’unité et du rassemblement : Moustapha Niasse », lit-on dans le communiqué.

«Par conséquent, nous appelons tous les partis politique et organisations de Benno et des assises nationales à se joindre à nous pour la concrétisation de ce choix qui, nous l’espérons, répond pertinemment aux aspirations et préoccupations du peuple sénégalais».

Le Msu invite, une fois de plus, la coalition Benno, au-delà, celle du M23, à se renforcer et surtout à se projeter dans l’avenir. « A Benno, note le Msu, nous devons aujourd’hui nous focaliser sur le choix de notre candidat, la transition et ses modalités pour ne plus nous laisser perturber par la recevabilité ou non de la candidature de Wade ». Cette question étant à son avis portée de façon efficace au sein du M23.

Le Soleil

À voir aussi

Le 27 juin 2011, le jour où Karim devait être tué

La charge est lourde et grave. Elle porte les empreintes de Samuel Sarr via son …

Affaires Karim, Khalifa et Imam Ndao: Amnesty International épingle le Sénégal

Dans son rapport sur l’examen périodique universel des Nations-unies, Amnesty international  met en doute l’indépendance …