Accueil / Education / CARAVANE DU MESR Mary Teuw Niane prône la correction des inégalités entre les universités

CARAVANE DU MESR Mary Teuw Niane prône la correction des inégalités entre les universités

 La Caravane du ministère de l’Enseignement supérieur  est arrivée hier à Saint-Louis, accueillie par une importante délégation. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le professeur Mary Teuw Niane s’est adressé à l’assistance à la suite de la tournée.

Le face-à-face avec les autorités régionales, les étudiants et universitaires a permis au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche d’aborder plusieurs questions, notamment les inégalités entre les universités du Sénégal. Pour le ministre,  il est temps de faire une correction  sur  les inégalités entre les universités. À Sanar,  où il a visité les chantiers de l’Université Gaston Berger, le professeur   Mary Teuw Niane s’est dit satisfait de l’état d’avancement des travaux des chantiers entamés depuis quelques mois.

«  Ce que nous avons vu ici est assez éloquent pour dire que l’Etat a fait des efforts et tous ces chantiers vont accompagner la montée en puissance de l’université ».

Dans le temple du savoir, il est entamé une extension dont les projets de construction ont démarré au grand bonheur des pensionnaires. Déjà l’Ugb 2 est réalisée, la Bibliothèque universitaire étendue, 4 salles de classes construites. A cela s’ajoutent des projets en cours financés avec le Bci. Il s’agit entre autres de la construction de 12 salles de classe de 50 places, la construction d’un amphithéâtre de 500 places en sus des salles de Travaux dirigés, la construction de 19 salles de Travaux pratiques, la construction de 3 salles préfabriquées de 250 places et l’installation de l’ascenseur, l’extension des locaux pédagogiques.

Pour Mary Teuw Niane, la visite de Saint-Louis a été une grande réussite. Et d’ailleurs, la caravane a  permis au ministre de l’Enseignement supérieur de dire que : «personne ne peut dire que rien n’a été fait mais on peut dire il n’y a pas assez ».

À l’endroit des étudiants, il les a appelé au travail pour un pays émergent.  « Ce qui est important, c’est de se battre pour la génération future et d’ouvrir les portes de croissance. Le chef de l’Etat Macky Sall a fait une faveur à l’Enseignement supérieur en décidant d’injecter 302 milliards en 5 ans, soit le double de ce qui a été fait en 52 ans », a conclu Mary Teuw Niane.

Ousseynou DIOP

Share This:

À voir aussi

KAOLACK : L’IA APPELLE À RÉFLÉCHIR SUR LES ‘’RÉSULTATS CATASTROPHIQUES’’ DU BAC TECHNIQUE

L’inspectrice d’académie de Kaolack (centre), Khadidiatou Diallo, a fait part de la nécessité de mener …