SOCIETE

CARICATURE DE SERIGNE TOUBA La communauté mouride de Kédougou marche contre JA

  • Date: 5 février 2016

Ils sont nombreux les fidèles Mourides, Tidianes, Niassènes, bref toute la communauté musulmane  de la région de Kédougou, à battre le macadam pour s’insurger contre la caricature de Serigne Touba publiée par le journal Jeune Afrique (JA). Le Gouverneur de région, William Manel, qui a reçu les marcheurs, a qualifié « d’intolérable et d’inacceptable » le fait de s’attaquer à la foi d’autrui. Non sans indiquer que c’est toute la Nation, en premier chef le président de la République, qui a profondément condamné cet acte odieux.

« La liberté de culte ne doit pas être sapée par la liberté d’expression car toutes deux sont garanties par la constitution ». C’est, en effet, la forte conviction des fidèles mourides qui sont nombreux à arpenter, hier matin (jeudi), la grande artère de la ville de Kédougou jusqu’à la gouvernance pour manifester leur courroux et leur désapprobation suite à ce qu’ils qualifient d’« insulte » à la foi d’autrui. « Nous déplorons profondément la caricature faite sur Serigne Touba par Jeune Afrique (JA) », scandaient les fidèles musulmans. Sous un soleil matinal, et pancartes à la main sur lesquelles on pouvait lire des « hadiths » de Khadimou Rassoul, les marcheurs chantaient en chœur « Dieureudieuf Serigne Touba ». « Toute créature qui cherche à m’avilir, s’avilira ». «Celui qui me fait du mal finira dans le précipice». « J’ai pardonné à tous mes serviteurs pour la face de celui qui me les a anéantis », pouvait-on lire entre autres messages adressés par le guide religieux à l’humanité.
Arrivés à la gouvernance, le chef de la communauté mouride à Kédougou, en l’occurrence, Daouda Sall, a emboité le pas aux marcheurs en s’indignant de cette caricature faite à l’endroit de leur guide religieux de la trempe de Khadimou Rassoul, le Serviteur du Prophète Mohammad (PSL). Abdoulaye Diokhane, un autre dignitaire mouride a, à son tour, souligné l’indignation de toute la communauté musulmane, car, dira-t-il, « parmi nous, figurent ici d’autres confréries autres que les mourides. » Non sans omettre de mentionner leur opposition à toute forme de terrorisme qui, aujourd’hui, ne cesse de gagner du terrain en Afrique et dans le monde.
Devant une foule de croyants acquise à la cause de Serigne Touba Khadim Rassoul, le Gouverneur de région, William Manel, accompagné du Préfet du département, Papa Demba Diallo, a apprécié le climat de paix et de sérénité de la marche. Ces vertus, explique-t-il, sont « celles qu’incarnaient Serigne Touba qui s’est battu toute sa vie durant  pour restaurer la dignité de l’homme noir, avec comme seule arme, la paix et la croyance en Dieu. C’est le message du Sénégal, de l’Afrique et de toute la communauté des croyants que vous exprimez à travers votre marche. Le président de la République a condamné fermement cette offense à l’endroit d’un des hommes les plus illustres de la communauté religieuse au Sénégal. C’est intolérable et inacceptable », s’offusque-t-il. Le chef de l’exécutif régional de conclure que le  Gouvernement dans sa croisade ferme contre le terrorisme s’est inspiré des hommes religieux, comme Serigne Touba, qui « nous ont enseigné une religion de paix et de coexistence pacifique ».

Papis Nimbaly Barro

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15