Accueil / POLITIQUE / Casamance : Macky promet un bateau et des avions pour désenclaver la zone

Casamance : Macky promet un bateau et des avions pour désenclaver la zone

Macky Sall qui promet un bateau et des avions pour désenclaver la Casamance, le ministre Aliou Sow qui critique l’opposition pour son boycott et Abdourahim Agne qui se soucie du taux de participation, voilà le résumé de l’étape d’hier, de la Coalition Sopi dans la région sud.

Source : Le Matin
C’est à 12 heures que l’avion de Macky Sall a atterri à l’aérodrome du Cap Skirring. Le Premier ministre provenait de Dakar après son premier meeting à Mbacké. Dans sa délégation, Aliou Sow, Abdourahime Agne, etc. Ils ont été accueillis par le gouverneur de Ziguinchor Léopold Faye et des responsables libéraux de la région dont, Sékou Sambou la tête de liste de Oussouye, Demba Diagne, entre autres. C’est dans une atmosphère rythmée que Macky Sall a pris la parole à Oussouye. C’est un Pm confiant qui dira : « Le Sopi triomphera par force ». Il convoquera la mémoire de feu Laye Diop Diatta pour caractériser la fidélité et l’engagement des populations de Oussouye.

Et à ces militants il promettra, « un bateau flambant neuf pour la déserte Dakar-Casamance. Pour ce navire, M. Sall dira qu’il portera le nom de « Aline Sitoé Diatta ». Ensuite, il livrera aux populations la confidence que Wade lui a faite avant son départ de Dakar. Et de dire : « Il m’a dit que dans son programme pour la Casamance, il y a un certain nombre d’avions à venir pour le désenclavement ». M. Sall a écouté les doléances des populations, leurs assurances sur la victoire prochaine de leur coalition et a promis de faire si possible du Cap Sikkiring une commune. L’étape de Bignona a été marquée par une grande mobilisation populaire et des souvenirs à l’adresse de feu Omar Lamine Badji pour sceller l’unité retrouvée entre frères libéraux. Macky Sall à Ziguinchor, la troisième étape de la tournée d’hier, a démenti les rumeurs selon lesquelles il serait en conflit avec Abdoulaye Baldé.

Il a présenté ce dernier comme un rassembleur. Prenant la parole, M. Baldé qui reconnaît en Robert Sagna le statut de « seul opposant dans la région », a critiqué sa gestion qualifiée de « gabégique » pour justifier le fait que selon lui, les populations doivent lui tourner le dos. Aliou Sow, le ministre de la Jeunesse s’est attaqué à l’opposition boycotteuse à Oussouye.

Il dira à leur propos que, « le boycott est un acte de démission de personnes qui savent qu’elles sont battues par avance. Ainsi, pour ne pas encourir une seconde débâcle, l’opposition a cru éviter une seconde humiliation aux yeux du monde, par le boycott ».Quant à Abdourahim Agne, il a sonné l’alerte. Et de dire: « Notre victoire ne sera belle que par le taux de mobilisation pour le vote. Ainsi, la victoire tout simple ne nous suffit plus ».


À voir aussi

Karim avait congédié Ndéné à Rebeuss

Révélation sur l’animosité qui existe entre Souleymane Ndéné Ndiaye et les Wade. Les relations entre …

Présidentielle 2019 : Atepa se décide vendredi prochain

Va-t-il enfin se décider à participer à la prochaine présidentielle. Le président du mouvement « Sénégal …