Accueil / SOCIETE / Cascade de pénuries- d’eau La grosse pagaille de la SDE !

Cascade de pénuries- d’eau La grosse pagaille de la SDE !

Depuis quelques années, la SDE (filiale d’un consortium français, Groupe Eranove, contrôlé par le fonds américain ECP) fait des misères aux usagers sénégalais du liquide précieux. Ces récurrents dysfonctionnements dans la distribution correcte et continue -et qui relèvent d’une grosse pagaille- agacent et inquiètent aussi bien le régime de Macky Sall que les populations sur la performance de cette société qui a montré ses limites. Détails !

Le 30 juin 2017, Confidentiel Afrique évoquait dans son édition numérique, le supplice de la SDE (Sénégalaise des Eaux) qui bizute le Plan Sénégal Émergent et hante le sommeil des usagers de l’eau. Les habitants dans plusieurs quartiers de Dakar (capitale sénégalaise) et même dans les régions à l’intérieur du pays, souffrent dans leur chair, pour des pénuries d’eau, devenues un rituel. Pendant que la SDE, elle, s’en fout éperdument. Comme si c’était dans le cours normal des choses. Qui protège la SDE, s’interrogeait Confidentiel Afrique ? Pourquoi le régime Macky Sall n’a pas encore tapé sur la table ? Avec fermeté. Une coupure, deux coupures, ça se pardonne. Mais une cascade de pénuries en temps réel, sur une grande partie du réseau de la capitale et des villes du pays, sur plusieurs jours, révulse. Cette question d’approvisionnement correct en eau était une forte demande sociale quand le Président Macky SALL accédait au pouvoir en 2012.

Le syndrome SDE s’impose impuissamment au fil des années comme un monstre au-dessus de nos têtes. L’on se rappelle de l’affaire de l’usine Keur Momar SARR, tombée en panne et qui avait fait grosse polémique entre l’ancien Premier ministre, l’égérie Aminata Touré, et le Directeur général de la SDE d’alors, Mamadou Dia. Chapeau à l’ex Premier ministre qui a su dire stop. Les dégâts collatéraux étaient énormes. Le ton était dur du côté de la Primature. Et depuis, quasiment rien n’a changé. Dans les tuyaux. Défenestré des commandes de la SDE, l’ex DG Mamadou Dia fut bombardé Chef d’un département stratégique au Groupe français Eranove à Paris. Le supplice de la Société de distribution des Eaux (SDE) perdure.  » Messieurs et Mesdames, prenez votre mal en patience, car nous travaillons pour rétablir les choses». Un discours à satiété que nous sert la direction générale de la SDE. Patati, Patata. Silence passez à l’échafaud !

Confidentiel Afrique a appris de sources autorisées, qu’aujourd’hui, la SDE va présenter son Rapport RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise) au grand public. Franchement de qui se moque-t-on ? Un peu de respect aux citoyens consommateurs sénégalais qui triment pour payer les factures d’eau sur la base de services rendus défaillants. La fourniture de l’eau au Sénégal, assurée par la SDE, est devenue un véritable foutoir. De quelle RSE de la SDE parle-t-on ? Dans la communication du Rapport, il est mentionné ceci : Alors que l’alimentation en eau reste un important défi pour de nombreux pays africains, le savoir-faire de la SDE constitue une référence africaine en termes de performance : le taux d’accès au service de la SDE est passé de 80% en 1996, à 96% en 2016, la SDE assure aujourd’hui un rendement de réseau de 80,46%, la SDE approvisionne quotidiennement près de 7 millions de personnes en eau. Alors là, cela s’appelle de la grosse pagaille. La coupe est trop pleine.  Les usagers ne demandent qu’une seule chose : À quand la fin du SDE Gate ?

À voir aussi

New York : Un jeune sportif sénégalais meurt noyé

Un jeune sportif de 17 ans, d’origine sénégalaise, a disparu dans les eaux près de …

Aby Ndiaye placée sous mandat de dépôt

Aby Ndiaye est dans de sales draps. Accusée de vol de cartes d’identité biométriques (Cib), …