_MG_2912

Cauris d’Or : ces sournois contrevents qui ont échoué

La 12ème Edition du Gala des Cauris d’Or a  eu lieu. Davantage imposante et majestueuse,  cette édition a pris les allures solennelles d’un jubilé de l’esprit novateur ! Et que n’a-t-on dit et fait sous des cagoules obscures de parodistes et de cauteleux que rien n’illustre si ce n’est le manque de créativité dans une société soumise aux vertus d’avant-garde et d’anticipation.

Les  sournois contrevents accoutrés de toges noires ont raté leur brigue. Hélas ! Et que ne fut la surprise de constater la ruée de hautes personnalités africaines du monde de l’action publique et de l’entreprise vers  ce Gala qui installe le Sénégal au cœur des grandes Cités qui exaltent l’innovation.

Les grandes Nations sont des forteresses  de l’esprit bâtisseurgrâce à la hardiesse de ceux qui n’abdiquent jamais et à l’affable solidarité de citoyens.

Victoire du Sénégal qui les organise et les accueille, apothéose du génie d’avant-garde, d’anticipation, d’organisation, de méthode et de ténacité, les Cauris d’Or enseignent que la prouesse n’est pas une impossibilité et l’abnégation est un gage de rétribution.

Après le Forum du 1er Emploi, moment de solidarité avec la jeunesse sénégalaise, les Rencontres Internationales des Affaires en Afrique, temps de cogitation et de proposition pour une économie de marché dynamique, les Cauris d’Or qui sont une incontestable référence consacrent encore des références dont l’exemplarité est une pédagogie !

Domou rewmi

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …