Accueil / UNE / Cdc, Air Sénégal, Locales, succession de Macky : Aliou Sall dit tout

Cdc, Air Sénégal, Locales, succession de Macky : Aliou Sall dit tout

Je suis pour un report des Locales

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall est favorable à un report des élections locales prévues en décembre prochain. « Je suis favorable au report des élections locales. Il serait  compliqué de tenir les élections en décembre 2019. Je pense qu’il serait judicieux de décaler les locales de quelques mois », recommande-t-il, sur le plateau de Grand Jury de la Rfm. Aliou Sall va plus loin en plaidant l’élection du maire au suffrage universel direct. « Il faut repenser le mode de scrutin des élections municipales. La tète de liste désignée et vainqueur doit-être élu d’office maire », propose-t-il. Avant d’ajouter : « Parfois on élit maire quelqu’un qui n’est pas élu par les populations. Le conseil municipal doit être une sorte de Parlement. » Par ailleurs, Aliou  n’est pas favorable à un couplage des Législatives aux Locales. «Je ne vois pas l’intérêt pour notre parti, l’Apr, d’anticiper les législatives ou de les coupler avec les Locales. C’est une question complexe », a-t-il souligné. Toutefois, le maire de Guédiawaye se dit prêt à aller aux élections même si c’est dans un mois.

Je suis candidat à la mairie de Guédiawaye

Aliou Sall est candidat à sa propre succession à la mairie de Guédiawaye. Il a annoncé, officiellement, sa candidature aux élections locales prévues de décembre prochain. «Je suis candidat à la mairie de Guédiawaye », a-t-il déclaré, sur le plateau de Grand Jury de Rfm, de ce dimanche. Aliou Sall  revendique un bilan positif qui a impacté la ville de Guédiawaye. Sur le plan des infrastructures, Guédiawaye a changé de visage. « Les populations savent que la ville a changé. En trois ans, nous avons rénové une cinquantaine de salles classes, distribuer des fournitures gratuites dans les écoles de Guédiawaye », se glorifie-t-il. D’ailleurs, il préconise l’élection des maires au suffrage universel direct.

« Philippe Bohn n’a pas été limogé, il a démissionné»

Philippe Bohn n’a pas été viré mais il a bien remis sa démission du poste de directeur général d’Air Sénégal, qu’il occupait depuis août 2017. La confirmation est faite par le directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations, Aliou Sall, sur le plateau de Grand Jury de la Rfm, de ce dimanche. « Philippe Bohn a décidé de son propre gré de quitter Air Sénégal. Ainsi, il a écrit sa lettre de démission qu’il a adressée au Conseil d’administration. Sa démission a été validée le 18 avril dernier par le président Macky Sall. D’après Aliou Sall, l’information selon laquelle Bohn a été limogé pour avoir loué un avion a une société portugaise en remplacement de l’avion A300-900 d’air Sénégal  est fausse.  «  Conseil d’administration d’Air Sénégal, qui ne s’est pas réuni depuis un mois n’a pas abordé cette question », a-t-il précisé. A noter que Philippe Bohn ne quitte pas pour autant la compagnie. Il en est promu administrateur.

Présidentielle 2024 : « Moi et Macky ne sommes pas candidats »

La succession de son frère de Président n’entre pas dans les plans du maire de Guédiawaye. Du moins, si on en croit l’intéressé, qui sur le plateau de Grand Jury de la Rfm,  écarte cette ambition présidentielle. «Je ne suis pas candidat à la succession de Macky Sall. Et, je ne me présenterai pas en 2024 », a-t-il déclaré. Autant il n’est pas candidat à la prochaine Présidentielle, autant son frère Macky Sall ne se présentera pour un troisième mandat. « Je ne vois l’opportunité pour Macky de briguer un 3e mandat. Ce n’est pas même à l’ordre du jour », a-t-il révélé. Avant de préciser : «c’est inélégant et illégitime de poser ce débat au mois d’avril alors que le président a prêté serment en début du mois.  Toutefois, le frangin du président de la République ne compte pas pour autant sacrifier sa carrière politique sur l’autel des ambitions de son frère. « Je continuerai à faire de la politique », a-t-il dit.  Aliou Sall n’est contre l’idée d’un  dauphinat à l’Apr pour succéder à Macky Sall à la tête du pays. « Les Sénégalais sont assez mûrs de ne pas accepter un dauphinat. Les dauphins s’échouent toujours sur les plages. Il ne faut pas jouer au poisson pilote. » Aux responsables Apr qui ont une ambition présidentielle, Aliou Sall leur demande de tisser leur toile (présidentielle en dehors de la sphère étatique.  « Moi, si j’ai une ambition présidentielle, je ne serai pas dans le gouvernement », a-t-il déclaré, faisant allusion aux personnes qui lorgnent le fauteuil présidentiel.

« Je n’ai plus de relation avec Timis »

Aliou Sall ne s’occupe plus  au Sénégal. «Je suis loin de l’industrie du pétrole, je n’y travaille plus et je ne veux plus parler du pétrole », a-t-il déclaré, à l’émission de Grand jury de la Rfm. Quid de ses relations avec Frank Timis ? Le frère cadet du président Macky Sall indique avoir mis un terme à sa collaboration avec l’homme d’affaires, australo-roumain. «Je n’ai plus de relations de travail avec Frank Timis », fait savoir Aliou Sall.

150 milliards à la CDC

« 150 milliards à la CDC. L’argent est tiré des cautionnements. Crée en 2006, la CDC a beaucoup investi dans les logements sociaux. Elle va livrer livrer ses premières maisons en 2019. Il s’agit de 3500 maisons seront construites. Dans le programme des 100.000 logements annoncés par Macky Sall, la CDC  va participer à hauteur de 20.000 logements. Le poste de CDC est extrêmement important et n’es pas moins important qu’un poste de ministre. Dans certains pays, ce sont d’anciens Pm et ministre des Finances qui occupe le CDC », a déclaré Aliou Sall, DG de la CDC.

 

À voir aussi

Louga : Un prédateur sexuel viole une fillette de 8 ans dans la forêt

Alors que l’on a pas encore fini d’épiloguer sur la tentative de viol de Bineta …

Mbour : Saisie de 600 kg de chanvre indien

La gendarmerie de Sandiara vient de réussir un grand coup. Elle a saisi 600 kilogrammes …