images (1)

CÉLÉBRATION  DE L’AN 5 DU 23 JUIN- La gestion du Président Macky Sall mise à nu

À l’instar des autres associations de la Société civile, le Bureau national du M23 patriotique a célébré, hier, la journée du 23 juin à travers une rencontre où son Coordinateur a donné des mauvais points à l’actuel régime.

À en croire le Coordonnateur national, Moussa Mbaye, du M23 patriotique, le président Macky Sall n’a pas respecté ses mots lors de son investiture. « La sobriété, la vertu et la transparence dans la gestion des affaires de l’État. Les maux de l’ancien régime se répètent perpétuellement à nos jours, c’est vraiment décevant de croire les mots de la politique politicienne car on fait  une remarque des termes de Nicholas Machiavel dans notre société », peste-t-il. Pendant cette  rencontre, le Coordinateur du M23 Patriotique  n’a pas manqué de dénoncer  le népotisme qui minerait notre administration, malgré le changement de régime intervenu suite aux manifestations du 23 juin. « Cinq ans  de cela, on note de réelles démarches aussi stagnantes qu’on l’espérait. Le M23 n’a pas encore atteint son dessein, les faits du pouvoir antérieur se répètent en ce moment. Le népotisme gangrène le Sénégal comme étant un  virus car dans presque tous les domaines économiques, postes politiques, entre autres, la dynastie Faye-Sall s’impose au sommet. C’est le cas de l’affaire PETRO-TIM Sénégal  et BMCE-Fondation servir le Sénégal (la fondation de la première dame) », a-t-il révélé dans un communiqué envoyé à notre rédaction.

Le Coordinateur ajoute qu’ « au Sénégal, on manipule les chiffres selon la Banque mondiale. Le gré à gré est devenu la règle et l’appel d’offre l’exception. L’impunité est devenue un attribut de l’exécutif. » Sur un autre registre,  le M23 Patriotique, s’étonne du mutisme de la population suite à la condamnation des jeunes  de la Commune de Colobane. « Ces innocents jeunes de Colobane qui perdent leur jeunesse dans la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Rebeuss  à la place de Me Ousmane Ngom (ministre de l’Intérieur d’alors) et du Commissaire Arouna Sy. Parce que les présidents partent et la Constitution reste entre les mains d’un peuple déjà laminé. »

Rahmatoulahi Bouchra KÉBÉ

 

 

Voir aussi

telechargement-1

SEYDOU GUEYE REPLIQUE A CHEIKH BAMBA DIEYE «La myopie politique renvoie à une vision sombre des choses»

Cheikh Bamba Dièye avait  presque tourné en dérision la récente sortie du chef du gouvernement …