Accueil / RELIGION / Célébration de la Tabaski la communauté musulmane retrouve encore sa désunion

Célébration de la Tabaski la communauté musulmane retrouve encore sa désunion

Le temps des célébrations multiples des fêtes religieuses musulmanes semblait révolu, dans notre pays. Que nenni ! Le président Sall et le Khalife général des Mourides montrent la voie à suivre.

Un élan désuni sans précédent s’est dessiné, cette année, avec les commémorations multiples de la Korité et de la Tabaski pour une seule et même fête, sur un même territoire géographique. Une situation comparée par le chef de l’Etat Macky Sall comme  l’inflation sur les listes lors des dernières législatives pendant lesquelles il y avait près de 50 listes.  Il s’agit d’un état de fait que le président Sall trouve anormal. Car, selon les préceptes islamiques qui régissent la pratique religieuse de tout musulman, il est préférable et recommandé, voire obligatoire, que les fidèles suivent une même guidée. Aussi, Macky Sall plaide-t-il pour une harmonisation des positions des uns et des autres. Il a souligné  l’urgente nécessité à dialoguer entre les différentes communautés et obédiences religieuses pour mettre ensemble toutes les connaissances, toutes les pratiques et voir comment nous pouvons éviter que dans un même pays, il y ait deux tabaskis ou deux prières. Et Macky Sall d’alerter sur le danger qui guette le pays si les choses restent ainsi.  » Il arrivera un moment où chacun fera ce que bon lui semble. Cela va être un peu comme l’inflation sur les listes. Chacun pourra dire moi je prie tel jour et puis ce n’est pas dans l’intérêt de l’Islam. Ce n’est pas dans l’intérêt de notre société », avise le chef de l’Etat. Qui laisse le soin aux Chefs religieux, Imams et Oulémas d’apporter une contribution à un dialogue vraiment ouvert, sans exclusivisme, pour régler cette question.

Serigne Sidy Mokhtar Mbacké : ‘’Acceptez le choix des autres’’

Quant à l’actuel Khalife général des Mourides, Serigne Sidi Makhtar Mbacké, il a fait une sortie à ce sujet. Il a, en effet, invité tout le monde à accepter le choix des autres de faire référence à d’autres enseignements.  ‘’Que chacun sache​ que ceux qui n’ont pas fêté la Tabaski en même temps que nous ne reposent pas leur décision sur des bases acceptables’’, a-t-il fait savoir. Avant d’enfoncer le clou: ‘’cette division ne mérite pas qu’on lui accorde des dimensions qu’elle ne mérite pas. Qu’elle ne soit pas poussée jusqu’à des proportions démesurées capables de créer la discorde ou le désordre. L’essentiel est de prier pour que Dieu accorde à chacun le sacrifice consenti.’’ Et le Khalife général des Mourides de signaler que ses recommandations ne sont autres que celles prodiguées par l’Islam partout ailleurs. Il termine par prier pour les pèlerins et demander aux paysans de ne pas oublier de s’acquitter de la zakat.

Mouhamadou BA

À voir aussi

Pharmacie nationale d’approvisionnement La Directrice sous la menace d’une plainte

Rien ne va plus  entre le Syndicat national des Cadres et Employés de l’Administration publique …

Pillage des ressources de la Casamance- Ziguinchor prépare une marche

Une marche est prévue dans les prochains jours pour dire non à la gestion calamiteuse …