téléchargement

CENA- La masse salariale tourne autour de 500 millions F Cfa

 La Commission électorale nationale autonome (CENA) vient de publier son rapport annuel 2015. Ses activités et son fonctionnement ont couté aux contribuables sénégalais plus de 2 milliards F Cfa dont près de 500 millions de nos francs en salaires.

Pour répondre à ses missions d’organisation et de supervision des élections au Sénégal, la Commission électorale nationale autonome (CENA), dirigée par Doudou Ndir, a déployé une machine bureaucratique qui brasse un énorme budget. Des chiffres publiés par le Cena font penser que cet organe de contrôle des élections est devenu la nouvelle mangeoire de l’argent du contribuable.

Rien qu’en 2015, ses activités et son fonctionnement ont coûté plus de 2 milliards F Cfa. En termes plus précis, les dépenses exécutées en 2015 s’élèvent à deux milliards dix-huit millions cent soixante-quinze mille huit cent vingt-huit (2.018.175.828) francs Cfa avec des recettes de 2.020.104.731 francs, soit au 31 décembre 2015, un solde de 1.928.902 francs Cfa », lit-on dans le rapport annuel de l’Institution parcouru par nos soins. Un budget de 2 milliards dont  les salaires  représentent près du tiers. En effet, selon le rapport de la Cena, le ministère du Budget a initié des arrêtés de virements de crédits pour un montant total de 490 millions de francs Cfa pour le paiement des salaires de l’année 2015. En d’autres termes,  500 millions ont été consacrés aux salaires.

Parc automobile de 62 véhicules

Ce n’est pas tout. Dans le rapport, il est mentionné que la Cena a un parc automobile de 62 véhicules affectés aux douze (12) Membres, aux quarante-cinq (45) CEDA et à l’administration pour les cinq (5) restants. Outre les Membres de la Cena, le Secrétaire général ainsi que les personnels administratifs sont pris en charge aux plans médical et social. Quant aux Membres des CEDA et à leurs personnels d’appui (secrétaires, chauffeurs, techniciens de surface, gardiens), ils sont pris également en charge, mais uniquement sur le plan médical. En ce qui concerne la couverture sociale (Caisse de sécurité sociale et Institution de prévoyance retraite du Sénégal), seuls les personnels administratifs de la CENA régis par les dispositions de la Convention collective du commerce et de la loi n° 97-.17 du 1er décembre 1997 portant Code du travail y ont droit.

Ponction puis rallonge du budget

La Cena a connu une ponction sur son budget, à l’instar de ceux des années précédentes. Une ponction de l’ordre de 600 millions de francs Cfa sur le montant initialement arrêté par l’Assemblée générale de la CENA. Mais cette ponction sera revue à la hausse après le plaidoyer de Doudou Ndir  auprès  de l’argentier de l’État. Ainsi, la Cena obtiendra-t-elle  une rallonge. En effet, des fonds complémentaires ont été accordés à la Cena et à ses services techniques.

Mouhamadou BA

Voir aussi

telechargement

CONSOMMATION DE VIANDE AU SÉNÉGAL- En hausse grâce à la volaille !

La consommation de viande au Sénégal a augmenté en 2015. Notamment grâce à la volaille, …