Accueil / Education / Centre Sénégal-Japon (Cfpt) le Japon investit 19 milliards Fcfa en 30 ans

Centre Sénégal-Japon (Cfpt) le Japon investit 19 milliards Fcfa en 30 ans

En visite dans les locaux du Centre de formation professionnelle et technique (Cfpt) Sénégal-Japon, le mardi 31 octobre dernier, Mme Keiko Egusa, conseillère à l’Ambassade du Japon au Sénégal, a magnifié la place de ce centre, crée en 1984, dans le cadre de la coopération entre la République du Sénégal et le Gouvernement du Japon. Dans une brève déclaration devant la presse au terme d’une visite des différents blocs pédagogiques du Cfpt, Mme Egusa soulignant que le Cfpt est un des fleurons de la coopération entre son pays et la République du Sénégal, a indiqué que le Japon a investi 19 milliards de francs Cfa durant les trente dernières années pour appuyer le fonctionnement du Cfpt. Des responsables de l’Ambassade du Japon au Sénégal ont visité mardi 31 octobre, le Centre de formation professionnelle et technique (Cfpt) Sénégal-Japon. Conduite par Mme KeikoEgusa, Conseillère à l’Ambassade du Japon, ce déplacement est organisé dans le cadre d’une mission qu’effectue actuellement au Cfpt des Experts, envoyés par le Gouvernement du Japon, dans le cadre de la coopération technique, pour une amélioration dans la gestion du Centre et pour présenter de nouveaux programmes de coopération Public-Privé, et dans l’Administration. Dans une brève déclaration devant la presse au terme d’une visite des différents blocs pédagogiques du Cfpt, Mme Egusa soulignant que le Cfpt est un des fleurons de la coopération entre son pays et la République du Sénégal, a indiqué que le Japon a investi 19 milliards de francs Cfa durant les trente dernières années pour appuyer le fonctionnement du Cfpt.

Par ailleurs, se félicitant de la gestion du centre par l’actuelle équipe dirigeante, Mme la conseillère à l’Ambassade du Japon a annoncé que le Japon envoie régulièrement par le biais de la Jica des experts Japonais pour former des formateurs Sénégalais chargés à leur tour de former les étudiants du Cfpt.«Il n’y a aucun Japonais parmi le personnel enseignant du Cfpt, tous les formateurs sont des Sénégalais. Le travail des experts Japonais consistent à former les enseignants Sénégalais de haut niveau,  très compétents qui à leur tour assurent la formation des jeunes», a souligné Mme Egusa, tout en précisant que des Experts, envoyés par le Gouvernement du Japon, dans le cadre de la coopération technique, pour une amélioration dans la gestion du Centre et pour présenter de nouveaux programmes de coopération Public-Privé, et dans l’Administration, séjournent actuellement au Cfpt.

Prenant la parole auparavant, Babacar Seck, directeur du Cfpt a salué la contribution du gouvernement Japonais dans le rayonnement du Cfpt dont la capacité d’accueil a, selon lui, considérablement augmenté ces dernières années avec plus de 1000 élèves inscrits. Poursuivant son propos, Babacar Seck a informé, par ailleurs, que le taux de placement des sortants du Cfpt est de plus de 80%. «Les nouveaux objectifs que nous nous sommes fixés, c’est de mettre à la disposition des entreprises sénégalaises des techniciens supérieurs qualifiés dont elles ont besoin. Nous avons d’ailleurs lancé récemment un nouveau projet sur le partenariat public-privé (Ppp) qui nous permet non seulement d’envoyer régulièrement nos étudiants dans certaines entreprises, mais aussi d’inviter les responsables d’entreprises à venir au Cfpt pour échanger avec nos étudiants afin de renforcer notre collaboration avec les entreprises en vue de faciliter le placement de nos diplômés».

Poursuivant son propos, le directeur Babacar Seck a annoncé que le Cfpt dans le cadre de cette collaboration avec des entreprises sénégalaises reçoit très souvent des commandes de pièces. «On travaille actuellement sur une commande que nous avons reçue d’une entreprise sénégalaise. Je précise qu’elle n’est pas la première, mais cette dernière commande est plus importante en termes de quantité. Il s’agit de mille cent éclisses qui sont des outils permettant de relier les rails. Cette commande que nous avons reçu dans le cadre du projet du Ter (train express régional) nous a aussi permis de faire travailler nos anciens étudiants que nous avons rappelés pour aider». Pour conclure, Babacar Seck a affirmé la disponibilité du Cfpt à accompagner les autorités dans le cadre de l’exploitation prochaine du pétrole et du gaz à travers la formation des jeunes Sénégalais dans ces domaines.

Sud quotidien

À voir aussi

Dette de 5 milliards : La Cepes n’exclut pas de rompre son contrat avec l’État

Le privé risque de ne pas accepter les nouveaux bacheliers orientés. La conférence des établissements …

Taux de réussite, recalés… : Le Bac 2018 en chiffres

Ils sont 148.335 candidats 153.867 inscrits à s’être présentés au bac 2018, selon les données …