téléchargement (5)

Ces appels de Wade qui ne mobilisent pas

Wade a pris sa retraite des affaires publiques. Son âge le lui impose. Mais il n’entend pas prendre une retraite politique. Depuis la France, il s’agite. Il attaque. Il réplique. Et il lance des appels à la résistance, au combat, à l’affrontement.

Bizarrement, aucun de ses appels ne mobilise. La dispersion des forces libérales, la crise au sein de son Parti en quête de leader et de leadership et l’embastillement de son fils Karim qui, malgré des limites flagrantes, est le candidat imposé de son Parti lui sont défavorables.

Wade est devenu un valétudinaire dont les crocs ont perdu leur lime et les ongles  réduits. Dans une faune politique où il fut le roi, c’est un désastre pour un lion alangui  de se retrouver impuissant devant le jubilé des hyènes. Wade rugit. En vain. Sa voix n’a plus l’écho d’hier.

Sur énormément de questions politiques, il lance des appels outre-mer. Mais ces vociférations semblent inaudibles. Elles ne sont nulle part suivies de réactions spontanées. Il n’est plus le dompteur de la brousse que loue le poète Président. Dommage ! Son épopée politique ne se termine pas en apothéose. En voulant imposer son fils, il a fait chavirer le navire libéral qui, aujourd’hui, ondoie difficilement dans l’océan des contradictions, des démêlés et des ergotages. Hélas !

Domou rewmi

Voir aussi

dionne-valls

FINANCEMENT DU PLAN SENEGAL EMERGENT 317 MILLIARDS DE F CFA D’APPORT DE LA FRANCE DEPUIS 2014

Le Premier ministre français Manuel Valls, en visite à Dakar depuis  jeudi,  et son homologue …