téléchargement (1)

Ces marabouts gaffeurs

REWMI.COM- Il est vraiment préférable d’avoir un guide religieux qu’un marabout. Le marabout est une caricature coloniale. Il renvoyait à cet oiseau paresseux vivant de déchets fluviaux, et dormant debout d’une seule patte comme dormirait un loir.

Le Sénégal a des marabouts. Mais il a aussi des guides religieux, des saints qui ne possèdent rien et ne sont possédés par rien si ce n’est la Foi. Ils sont les descendants des pionniers de la mystique religieuse, des fondateurs de confréries qui, par leur dimension de visionnaires illuminés ont tracé le destin des croyants.

Ils sont des guides religieux et non des marabouts. Ils élèvent la vie au rang de théophanie. Ces guides religieux ne sont pas ces marabouts qui amènent même les Sénégalais, particulièrement les musulmans, à se sentir froissés et profondément gênés par les gaffes qu’ils commettent, et surtout les propos embarrassants  qu’ils tiennent avec un je-m’en-foutisme indigeste.

Les Sénégalais n’ont aucun problème avec leurs guides religieux qu’ils vénèrent, respectent et adorent. Ils ont des problèmes avec ceux-là qu’on appelle marabouts qui versent soit dans le chantage, soit dans l’ostentation, en se bombant la torse.

S’ils savaient d’où vient le mot marabout que le colonisateur saboteur a collé aux gens ayant leur comportement ils auraient évité les gaffes. Ils portent d’ailleurs préjudice aux confréries auxquelles ils appartiennent et donnent à l’Islam, au Sénégal, une image qui n’a rien à voir avec leurs dérapages !

Domou rewmi

Voir aussi

dionne-valls

FINANCEMENT DU PLAN SENEGAL EMERGENT 317 MILLIARDS DE F CFA D’APPORT DE LA FRANCE DEPUIS 2014

Le Premier ministre français Manuel Valls, en visite à Dakar depuis  jeudi,  et son homologue …

One comment

  1. Cet article doit faire le tour du monde pour que ça soit claire