images

Ces petits partis perdus dans le labyrinthe politique

Le champ politique sénégalais est inondé de partis, et surtout de petits partis dont l’écrasante majorité n’a aucune existence publique si ce ne sont que d’éphémères sorties médiatiques de positionnement.

Mal partis et mal répartis, ces petits partis si nombreux se cherchent laborieusement, s’étant totalement perdus dans le labyrinthe politique sénégalais qui les surpassent et les dépassent.

Crées exclusivement pour des intérêts personnels, ils valsent et versent dans une duperie politique médiatique, juste pour une visibilité publique. La plupart n’a qu’un seul objectif encagoulé : se faire voir ou se faire entendre par Macky Sall.

Certains l’ont d’ailleurs rejoint dans sa mouvance présidentielle, une mouvance dans laquelle ils ne sont point associés parce que l’opportunisme qui les attise est honteusement flagrant. D’autres ont initié une coalition mort-née, ne pesant aucun poids et n’ayant aucune base électorale solide. Et l’écrasante majorité de ces petits partis d’un ancien Premier Ministre et d’anciens Ministres libéraux fortement enrichis par le régime Wade errent et se perdent tristement dans les méandres d’une nouvelle réalité politique où ils peinent à exister.

Ceux qui ont astucieusement rodé aux alentours du pouvoir ont vite désenchanté, Macky Sall n’étant pas d’une générosité spontanée pour leur ouvrir ses portes et les adouber. Ce sont de pseudo-chefs de partis qui ont tenté un jeu de supercherie qui n’a pas réussi. Ils ont été au pouvoir et en ont une nostalgie valétudinaire. Ils manœuvrent pour y retourner par une captation sous le sceau tricheur d’une convergence de vue avec Macky.

Ils gigotent, s’alliant aujourd’hui par-ci, rodant demain par-là, sans savoir où atterrir. La fausseté de ces petits partis récemment crées par des anciens du PDS est de ne jamais chercher à interpréter les aspirations des citoyens pour défendre l’intérêt national et le bien commun. Ils sont exclusivement des petites propriétés privées et n’existent que par le nom de ceux qui les créent.
Heureusement que Macky et les véritables acteurs de l’opposition comprennent leur jeu !

Domou rewmi

Voir aussi

hadjibou Soumaré

Président de la Commission de l’UEMOA- Hadjibou Soumaré démissionne

Le président de la Commission de l’UEMOA, Cheikh Hadjibou Soumaré, a annoncé hier qu’il comptait …