Insolites

Cette publication Facebook a coûté la vie de son mari

  • Date: 16 octobre 2015

La semaine passée, Tony Harris (50) a posté une photo de son épouse Amber Crane tenant plusieurs liasses de dollars dans ses mains. « J’ai égaré 60.000 dollars. J’espère que ma femme n’ira pas faire du shopping », a plaisanté Tony Harris.

Une balle dans la tête
Seulement voilà, cette photo a donné de mauvaises idées à trois voyous. Masqués, ils ont débarqué chez lui à Kingsessing (sud-ouest de Philadelphie) pour lui demander où se cachait justement cet argent. Deux hommes avaient une arme braquée sur la tête de Tony Harris alors que le troisième larron s’occupait du sort de son épouse dans la cuisine. Ils ont fouillé toute la maison afin de retrouver le butin. En vain. Quand Tony leur a dit que ces 60.000 dollars n’existaient pas, il a reçu une balle en pleine tête.

Sous les yeux de leurs enfants

Les auteurs de ce fait divers ont ensuite pris la fuite. Ils seraient âgés entre 17 et 19 ans, comme le rapporte le Philadelphia Inquirer. Les trois enfants du couple (5 ans, 2 ans et 10 mois) étaient également présents au moment des faits.
« Nous pensons vraiment que cet argent n’existait pas », a commenté James Clark, le capitaine de la police à Philadelphie, lors d’une conférence de presse.

Une récompense de 20.000 dollars

En réalité, comme l’a précisé Anthony Fleming (le neveu de Tony), cette publication Facebook était une blague. Selon lui, ces piles de dollars avaient été amassés avec des billets de 1 dollar. Tony Harris avait alors mis des billets de 20 dollars au sommet de ces piles pour faire croire qu’il avait plus d’argent.
« Comment puis-je continuer ma vie sans lui à mes côtés? », s’interroge encore Amber Crane, toujours sous le choc. La police américaine offre une récompense de 20.000 dollars à la personne qui livrera des informations pour arrêter ces trois voyous.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15