Tribunal_560

CHAMBRE CRIMINELLE D’APPEL- Le juge confirme la peine de 20 ans rendue en première instance contre Alpha Diallo

 Condamné à 20 ans de prison ferme, en première instance, par la Chambre criminelle, Alpha Diallo avait interjeté appel. Cependant, le juge de la Chambre criminelle d’appel a confirmé, hier, ladite peine.

Condamné à 12 ans et 20 ans de prison ferme pour divers délits, Alpha Diallo a fait face aux juges de la Chambre criminelle d’appel, hier, espérant l’acquittement. Les faits datent du 16 février 2003. Ce jour-là, les éléments de la brigade de Tambacounda ont été informés, par une tierce personne, de la présence d’un nommé Alpha Diallo alias Gallo dans la localité. Ce dernier était activement recherché par les pandores pour les délits de vol en réunion, port d’armes, association de malfaiteurs, détention de chanvre indien, entre autres délits. Après des investigations poussées, les hommes en bleu ont découvert que le mis en cause habite chez le nommé Amadou Sy, à Médina Koura. C’est sur ces entrefaites que les sieurs Alpha Bâ et Amadou Sy ont été alpagués. Présenté aux juges, lors de la Session d’assises de Kaolack, Alpha Diallo avait écopé de 12 ans de travaux forcés.

Auparavant, il avait déclaré que le jour de son arrestation, il était avec Aliou Sow et Adama Sy qui l’ont trouvé sur le lieu où il vendait du lait caillé avant de l’informer d’un baptême. Avec ses amis, ils se sont rendus à la cérémonie où ils seront arrêtés par les gendarmes. Cependant, ces déclarations ont été battues en brèche par le procès-verbal qui renseigne qu’Alpha Diallo, Amadou Sy et Aliou Sow ont été arrêtés dans une chambre où les éléments de la brigade ont découvert des armes de quatrième et cinquième degrés, une bombe neutralisante destinée aux forces de l’ordre, des couteaux, des fusils de chasse, des cordages, quatre coupes-coupes, deux cornets de chanvre indien, et des sacs contenant des vêtements. Soumis au feu roulant des questions, Amadou Sy renseigne que les deux cornets de chanvre indien lui étaient destinés tandis que le reste appartiendrait à Alpha Diallo alias Gallo qui est le cerveau de la bande.

Il faut noter que les autres mis en cause ont déjà purgé leur peine. Quant à Alpha Diallo, il a été condamné à 20 ans de prison ferme dans une autre affaire. Malgré les déclarations de Amadou Sy, l’avocat général Alioune Ndao estime que le mis en cause est un acteur dans cette procédure qui date de 12 ans d’où une forte psychose créée par les braquages au milieu des forêts de Kédougou avant l’entrée du Parc de Niokolokoba. Pour le maître des poursuites, certains malfaiteurs avaient été arrêtés et d’autres ont pris la fuite. Ainsi, pour le délit de vol et d’association de malfaiteurs, dit-il, les faits sont constants. Pour cela, l’avocat général a demandé la confirmation de la peine de 20 ans rendue en première instance contre Alpha Diallo. Invité à défendre les intérêts de son client, l’avocat de la défense, Me Alassane Diallo, a indiqué que son client n’est pas d’accord avec la première décision rendue laquelle le condamnant à 20 ans de prison ferme. Par ailleurs, la robe noire a soutenu que son client, Alpha Diallo, n’a pas été arrêté dans son domicile. Selon toujours l’avocat de la défense, son client ne reconnait même pas ses coaccusés. Il faut rappeler qu’Alpha Diallo a déjà purgé sa peine de 12 ans au même titre que ses coaccusés. Pour cela, le conseiller de la défense demande la réduction de sa nouvelle peine de 20 ans qui lui a été infligée. En rendant sa décision, le tribunal a suivi le réquisitoire du parquetier.

Cheikh Moussa Sarr      

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …