26 décembre, 2014
Accueil » SPORT » Championnat national Ligue 1 (11ème journée) Jaraaf revient à la charge du Casa Sports
Championnat national Ligue 1 (11ème journée)  Jaraaf revient à la charge du Casa Sports

Championnat national Ligue 1 (11ème journée) Jaraaf revient à la charge du Casa Sports

La 11ème journée du championnat national de Ligue 1, s’est clôturée hier, par la victoire du Jaraaf sur Dahra 1 à 0. Ce succès permet aux médinois de talonner le leader Casa Sports, défait dimanche dernier, par NGB.
Une victoire indécise, avec une avalanche d’occasions ratées, pour le Jaraaf qui s’empare de la deuxième place du groupe, au détriment du NGB, dont le bonheur n’a duré que 24 heures. Pourtant, les vert-blanc avaient la clé du match, pour infliger un cinglant revers à Dahra.

Le round d’observation n’a pris que 28 minutes, temps au cours duquel, le Jaraaf à ouvert le score par Babacar Seck. Un but qui sèmera la brouille, à l’instant même, au sein de l’équipe de Dahra, qui estime que l’action était un hors jeu, non sifflé par l’arbitre. Paniqué, le banc de Dahra s’agite et s’en prend même à l’arbitre. Ce mouvement d’humeur déconcentre les joueurs sur la pelouse.

Et ça sera la main mise du Jaraaf. Les joueurs de Dahra continueront à courir après le ballon mais, ne trouveront aucune issue. La seule faille pour les Djoloff-Djoloff est arrivée à la 40ème minute, au bout de l’action, Amath Fall, qui obtient le seul tir cadré, rate l’égalisation. Mais, la domination plus qu’intense des Médinois, persistera jusqu’à la fin de la première période.

Au retour des vestiaires, Jaraaf presse encore, et Dahra recule. Cette situation permet ainsi aux attaquants du Jaraaf d’assiéger complètement le camp adverse. Manque de lucidité, les assauts répétés de Djibril Sidibé, Ibou Sene, Alpha Oumar Sow, côté Jaraaf, seront vains. En dépit de cette victoire indécise, Jaraaf remercie le ciel. « Nous sommes sur une bonne dynamique mais, les gosses étaient très naïfs, ce soir, avec le dernier du groupe. On ne va pas cracher sur ce score», dira Amadou Diop, coach adjoint du Jaraaf. Du côté de Dahra, on taxe les arbitres de favoritisme. « L’état d’esprit est bon mais, l’arbitrage nous a déstabilisés. Ils ne sont pas sérieux. On a une Ligue professionnelle mais, les arbitres ne sont pas professionnels. Ils protègent toujours le Jaraaf», rouspète, un dirigeant Dahrois.



Issiaka TOURE