Accueil / FAITS DIVERS / Chantage, collecte de données à caractère personnel… Condamné, Malou photographiait les filles nues et les faisait chanter

Chantage, collecte de données à caractère personnel… Condamné, Malou photographiait les filles nues et les faisait chanter

Les nommés Hervé Malou et son frère Guy ont comparu, hier, à la barre du tribunal des flagrants de Dakar. Le premier nommé est poursuivi pour viol, chantage, collecte de données à caractère personnel et extorsion de fonds. Le second est poursuivi pour rébellion. Ils ont été reconnus coupables par le juge. 

Les filles Rosalie Mendy et Maty Diagne Guèye se sont présentées à la brigade des mœurs et mineurs pour déposer une plainte contre le sieur Hervé Gildace Malou. A les en croire, le mis en cause exige d’elles des sommes d’argent et des rapports sexuels pour ne pas diffuser des photos d’elles nues qu’il avait en sa possession. Ainsi, une enquête a-t-elle était ouverte et la nommée Rosalie Mendy a été auditionnée par les enquêteurs. Elle a déclaré avoir été contactée, il y a quelques mois, par Marie Madeleine Ndiaye, une amie qu’elle partage avec Malou, qui lui a dit qu’elle serait recherchée par la brigade de gendarmerie de Ouakam qui détenait des photos d’elle nue. Sous le coup de la panique, elle s’en est ouverte à Malou qui lui a dit de remettre la somme de 300.000 francs à un gendarme du nom de Laye pour qu’il supprime lesdites photos. Rosalie a donc versé la somme demandée, pensant avoir tourné définitivement la page. Mais le gendarme a continué à lui extorquer de l’argent par le biais de Malou. Quelque temps plus tard, ne se doutant pas que Malou lui voulait du mal, elle a accepté, sur les conseils de Marie Madeleine Ndiaye, de prendre un bain mystique chez ce dernier. C’est sur ces entrefaites que l’homme a profité pour la prendre en photo alors qu’elle était nue dans les toilettes. Depuis lors, il a commencé à exiger d’elle des sommes d’argent importantes. Pis, Malou la contrainte à coucher, sous la menace de diffuser les photos sur les réseaux sociaux. Le mis en cause a également obligé à la fille à appeler certaines de ses amies pour monter des plans machiavéliques dans le souci de leur soutirer de l’argent. C’est dans ces circonstances qu’il a rencontré la nommée Maty Diagne Gueye. Cette dernière, entendue par les enquêteurs, a soutenu avoir été la copine de Malou sur influence de Marie Madeleine Ndiaye. Cette dernière est, selon Maty, sa complice. D’ailleurs, ils l’ont fait chanter et lui ont extorqué des sommes d’argent avoisinant 700.000 francs.

Le prévenu reconnait partiellement les faits et s’explique

A la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, hier, les plaignantes ont confirmé les déclarations faites à l’enquête préliminaire. Mais le mis en cause n’a reconnu que partiellement les faits. Il a reconnu détenir les photos de ses ébats avec Maty Guèye Diagne, mais nie de l’avoir fait chanter ou de lui avoir extorqué de l’argent. Pour le cas de Rosalie, Malou a nié les faits en bloc. A l’en croire, il ne détient aucune photo d’elle nue et que jamais, il n’a exercé un quelconque chantage sur elle pour recevoir des sommes d’argent ou entretenir avec elle des rapports sexuels sous la contrainte. Par ailleurs, Malou a renseigné avoir entretenu avec Rosalie des rapports sexuels dans le passé, mais sur la proposition de la concernée elle-même qui avait trouvé, selon lui, en cette pratique, un moyen d’éponger une dette de 50.000 francs qu’elle lui devait. A la barre du tribunal, hier, les plaignantes ont réclamé des dommages et intérêts allant de 600 à 700 mille francs de nos francs. Invité à faire ses réquisitions dans cette affaire, le maître des poursuites a requis 5 ans, dont 3 ans ferme contre Malou, et 3 ans dont un an ferme contre son frère. Le dernier nommé a comparu aussi, hier, parce qu’ayant opposé une résistance aux limiers lors de l’interpellation de son frère Malou. Pour justifier son acte, il a soutenu qu’il s’est battu avec les pandores parce que ces derniers étaient en civil et il ne pouvait pas savoir qu’il s’agissait de gendarmes. Quant à la défense, elle a plaidé coupable, mais la robe noire a demandé au tribunal de réduire la peine requise par le parquetier. Selon la défense, cette peine est tout simplement sévère. Toutefois, en rendant sa décision, le tribunal a reconnu les mis en cause coupables. Hervé Malou a été condamné à 2 ans ferme pour collecte illicite de donnés à caractère personnel et extorsion de fonds, et deux mois assorti de sursis contre son frère pour rébellion. En plus de cette peine, Malou devra payer respectivement à Maty Gueye et Rosalie Mendy les sommes de 700.000 et 600.000 francs.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Escroqueire: Un transitaire et son ami risquent 6 mois ferme

Six mois d’emprisonnement ferme contre Cheikh Tidiane Guèye et trois mois ferme pour Mouhamadou Moustapha …

Linguère : Un berger meurt électrocuté en jouant avec…

Un  berger  âgé de 18 ans a été retrouvé mort  par électrocution sous un poteau …