Accueil / ECONOMIE / Chantiers de l’anoc : Abdoulaye Baldé reconnaît l’existence d’imperfections

Chantiers de l’anoc : Abdoulaye Baldé reconnaît l’existence d’imperfections

La polémique née de la sortie du syndicat des architectes sur les travaux de l’Agence nationale de l’organisation de la conférence islamique (Anoci), vient de connaître un nouveau tournant. En effet, Abdoulaye Baldé secrétaire exécutif de l’Anoci, a indiqué que les imperfections dont parlent les architectes, ont déjà été identifiées au niveau de l’agence comme du bureau d’étude.

Source : Le Matin
Le secrétaire exécutif de l’Agence nationale de l’organisation de la conférence islamique (Anoci) semble réconforter le syndicat des architectes qui a récemment critiqué la façon dont les travaux ont été menés. En effet, dans une dépêche de l’Aps, Abdoulaye Baldé a souligné que les imperfections dont parle le syndicat des architectes, ont déjà été identifiées aussi bien au niveau de l’Anoci que du bureau d’étude. M. Baldé qui se trouvait dans la capitale du sud, a par ailleurs affirmé que les chantiers ne sont qu’à hauteur de 70% et qu’il reste beaucoup de choses à faire notamment les aménagements paysagers, la construction des trottoirs, l’éclairage et puis la signalisation.

Il soutient que ‘’l’entreprise va rectifier tout ce qu’il y a comme imperfection ». Tout de même, le secrétaire exécutif de l’Anoci a invité les gens à « laisser le temps au temps et de ne les juger qu’une fois que l’ouvrage aura été livré par l’entreprise ». »Car pour l’instant, nous ne sommes que les maîtres d’œuvre et nous avons donné l’ensemble des imperfections que nos ingénieurs ont prélevé à l’entreprise qui va les rectifier », rappelle t-il. Abdoulaye Baldé en appelle aussi à la responsabilité des uns et des autres, estimant que: ‘’le jour où le sommet se tiendra, on ne parlera plus de nous ni de l’Anoci, on parlera du Sénégal ».

‘’Si le sommet réussit, ce sera une réussite pour tous les Sénégalais et s’il échoue, nous nous confondrons dans la masse des Sénégalais », selon lui. ‘’Je pense qu’il faut que les uns et les autres soient patriotes et qu’on se retrouve autour de l’essentiel pour faire le mieux qui puisse permettre au Sénégal de se développer dans la paix et la tranquillité », a-t-il martelé. Par ailleurs, M. Baldé appelle les ingénieurs à se prononcer sur cette polémique, en réaction à la sortie du syndicat des architectes critiquant les travaux.

‘’Le syndicat des architectes a créé la polémique, en avançant des chiffres faramineux qui ne correspondent pas à la réalité pour dire que c’était le prix au kilomètre carré. J’en appelle donc à l’arbitrage de l’ordre des ingénieurs pour nous dire exactement comment on calcule le kilométrage et à combien c’est revenu », a déclaré Abdoulaye Baldé. Le secrétaire exécutif de l’Anoci, qui a déclaré ne pas vouloir trop se prononcer par rapport à cette question, trouve une ‘’particularité » au Sénégal que ce soient des architectes qui se prononcent sur des travaux routiers. ‘’Je considère que les travaux de route sont des travaux qui requièrent une technicité, une compétence qui est apprise au niveau des écoles d’ingénieur et non pas dans des écoles d’architecture », a-t-il souligné.

Par conséquent, il a estimé que « si un avis technique devait être pris en compte, c’est celui des ingénieurs qui s’occupent des routes et non des architectes qui ont compétence à faire des maisons et peut être l’aménagement paysager entre autres ».


À voir aussi

Commande publique Le taux d’accès des artisans locaux est passé de 12,7 à 65,14% en 2017

La Direction du Matériel et du Transit administratif (DMTA), en collaboration avec le Projet Mobilier …

Accord gazier entre le Sénégal et la Mauritanie ‘’Macky est parti à Nouakchott en position de faiblesse’’, selon Tekki

La polémique sur l’accord signé le 9 février entre la Mauritanie et le Sénégal, pour …