Accueil / ACTUALITES / Chantiers de Thiès : Le ministre des Finances veut redémarrer les travaux

Chantiers de Thiès : Le ministre des Finances veut redémarrer les travaux

Le ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop a dit, hier, toute sa volonté d’œuvrer au redémarrage effectif des chantiers de Thiès, surtout ceux concernant les équipements sportifs. C’était en réponse aux doléances formulées par le mouvement sportif de soutien à l’action de Wade (Mssaw) dont il est le parrain. Le Msaw, qui tenait son assemblée générale dans les locaux de ‘Maison des combattants à Thiès’, avait porté à la connaissance d’Abdoulaye Diop son vœu de voir les travaux entrepris dans la cité du rail terminés.

Source : Walfadjri
Il s’agit surtout de l’achèvement des infrastructures sportives que sont : le stade Lat-Dior, les Champs de course, le complexe sportif de Takhikao ainsi que le gazonnement du stade Maniang Sumaré. A cela s’ajoute la dotation de moyens suffisants à toutes les disciplines sportives, la création d’une piscine sportive au Centre national d’éducation populaire et sportive, (Cneps) et l’implication des sportifs dans la gestion de la cité.

Toutes doléances dont la satisfaction, disent les membres de Mssaw, serait non seulement de nature à faire de la ville de Thiès une cité émergente et performante, mais aussi à assurer aux sportifs de la ville un espace de mieux-être et de bon vivre. Cependant, bien que s’activant dans un mouvement de soutien, le chargé de la communication a tenu à préciser dans la déclaration remise à la presse que ‘notre action n’est nullement politique dans l’acceptation usuelle de ce terme. Elle est citoyenne et a pour seule finalité de faire de Thiès la ville vivante et vibrante, à l’avant-garde de toutes les mutations positives’.

Aussi, le ministre de l’Economie et des Finances s’est-il félicité d’une telle démarche. Abdoulaye Diop leur dira toute sa disponible à les accompagner et à transmettre en haut lieu toutes leurs doléances. Toutefois, en sa qualité de parrain du mouvement, il les exhortera à tout mettre en œuvre pour renverser la tendance à Thiès pendant les élections législatives et locales qui pointent à l’horizon. Car, de son avis, il ne sert à rien de se marginaliser en essayant de faire de la ville de Thiès une zone de rébellion. Surtout, estime-t-il, ‘quand on sait que la région de Thiès, par la grâce du président Wade et de personne d’autre est celle qui, à part Dakar, la capitale du Sénégal, a le plus bénéficié de l’alternance’. Et d’ajouter : ‘C’est ne pas lui rendre la pièce de sa monnaie que d’entrer en rébellion contre lui’. Cependant, Abdoulaye Diop s’est dit convaincu que la défaite du Pds à Thiès lors de la présidentielle est plus le fait d’une insuffisance de communication que d’une réelle volonté de se rebeller contre le président Wade. Abdoulaye Diop demandera, ainsi, aux responsables du Mssaw de se rapprocher des candidats à la députation que sont Mbaye Diouf et Adja Anta Dièye ainsi que Ndoumbé Ndiaye coordonnatrice de son propre mouvement à lui, Adaw, pour les renforcer afin de renverser la tendance.

Pour sa part, Abdoulaye Diop se dit près de la porte de sortie. Parce que, souligne-t-il, il vient d’être sept années durant à la tête du département de l’Economie et des Finances, un fauteuil qu’aucun ministre n’a, de son avis, occupé plus de 7 ans. Aussi, leur demandera-t-il de se préparer à assurer la relève. Ce qui, dira-t-il, ne peut se faire que par le renforcement et l’unité autour des responsables politiques libéraux de la ville de Thiès.


À voir aussi

Les invalides de guerre assiègent le Palais

Restés 6 mois sans pension, les invalides de guerre ont assiégé hier le Palais. Ils …

Amadou Ba et Mary Teuw font la paix

Les ministres de l’Enseignement supérieur et de l’Economie, des Finances et du Plan, respectivement Mary …