Accueil / FAITS DIVERS / Un chauffeur vole les 8 millions de la fille de son patron

Un chauffeur vole les 8 millions de la fille de son patron

2 ans de prison ferme, c’est la peine qu’avait requise le maître des poursuites contre le chauffeur A. Coly. Ce dernier a comparu, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des délits de charlatanisme et d’escroquerie portant sur 8 millions de nos francs.

 8 millions de nos francs, c’est la somme globale volée par Abou à la fille de son patron. A la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar hier, la plaignante a soutenu que le prévenu n’est personne d’autre que le chauffeur de son père. C’est sur la base de cela qu’il l’avait chargé de conduire sa petite sœur qui souffre de troubles psychiques dans sa région natale, Ziguinchor, pour la soigner. Ce qui a été fait sans ambages. Entre temps, le père de la fille est décédé et le chauffeur a amené, une seconde fois, la fille chez les guérisseurs à l’insu de tout le monde. Il a profité de cette occasion pour atteindre mystiquement la fille à qui il réclamait des sommes d’argent. Poursuivi pour escroquerie et charlatanisme, le mis en cause a nié les faits. Selon lui, c’est de son propre gré que sa victime lui envoyait, tous les mois, la somme de 50 mille francs. « Ce sont des femmes mandjaques qui avaient soigné la fille B. Mbaye durant notre séjour à Ziguinchor. C’est à la suite de ça qu’elle s’était rendue en France. Informée de mon licenciement, à la suite du décès de son père en 2016, elle m’a appelé et pris l’engagement de payer ma location. Raison pour laquelle elle m’envoyait à la fin de chaque mois la somme de 50 mille francs », s’est-il défendu à la barre.

 

La partie civile a réclamé 12 millions à titre de dommages et intérêts

De son côté, l’avocat de la partie civile a réclamé la somme de 12 millions à titre de dommages et intérêts. Selon la robe noire, c’est constant que le mis en cause a envoûté la fille pour lui soutirer la somme de 8 millions de nos francs. « C’est le propriétaire de l’agence qui s’occupe de la location de l’immeuble que B. Mbaye a hérité de sa défunte mère qui a informé sa grande sœur. Sachant que B. Mbaye ne jouit pas de toutes ses facultés mentales depuis 2013, le prévenu a eu le toupet de l’amener en Casamance à l’insu des membres de sa famille. Et, c’est à cause des bains mystiques qu’il est parvenu à lui soutirer la somme de 8 millions de nos francs. Alors que sa victime, commerçante de son état, est jusqu’à présent en France, en train de se soigner », a déclaré l’avocat. Pour sa part, le maître des poursuites a requis 2 ans de prison ferme. L’avocat de la société reste convaincu de la culpabilité du prévenu. Cependant, l’avocat de la défense a pris le contre-pied de l’avocat de la partie civile et du parquetier pour ensuite plaider la relaxe de son client. Selon lui, la constitution de partie civile de la grande sœur de la victime est mal fondée. En ce sens qu’elle n’a pas reçu une procuration. Il faut dire que l’avocat de la défense a obtenu gain de cause car, en rendant sa décision, le tribunal a débouté la partie civile avant de relaxer le mis en cause.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Linguère : Un berger meurt électrocuté en jouant avec…

Un  berger  âgé de 18 ans a été retrouvé mort  par électrocution sous un poteau …

Kawtef: Un homme viole sa propre mère et son ex belle-mère…

David Shekari, 32 ans, aurait avoué avoir violé sa propre mère et son ex belle-mère, …