Cheikh Ahmadou Bamba et Khalifa Ababacar C’est la Saint-Barthélemy !

Les actes de violence de Mars 2016 peuvent faire penser à la Saint Barthélemy du 16ème siècle. Ils ont eu lieu à la Maison du Parti et ont bien servi d’aubaine pour la Tanorie de solder des comptes à ceux qui refusent de se soumettre à une politique de subordination au pouvoir actuel. Khalifa Sall, Maire de Dakar, dérange. Il importune Ousmane Tanor Dieng et ses proches qui n’acceptent pas de rater l’occasion de s’ancrer dans le Macky. Ceux qui les contestent veulent surtout que l’homme du 16 Mars 1996, silo de défaite électorale, quitte la direction du parti qui s’engouffre dans le chaos.

Mais derrière Khalifa, se dresse le Maire de Sacré-Cœur Mermoz qui semble prêt à subir le massacre de la Saint-Barthélemy de 1572 pour assumer la cause de ceux ont protesté. Et de la Médina, cité urbaine dont la résonnance renvoie à Médine de l’Arabie Saoudite, le Maire, Cheikh Ahmadou Bamba, est accusé de délits et de crimes dont la tentative d’assassinat, rendant ainsi la traque politique maladroite en faisant tomber un masque.

Mais en traquant de la sorte et avec autant de maladresses Cheikh Ahmadou Bamba Fall, Khalifa Ababacar Sall et Barthélémy Diaz, la Tanorie si bien vautrée au HCCT enfonce son déclin et attise un dégoût contre la politique qui est devenue dans certains partis un art de conspiration. S’entredéchirer, s’invectiver et s’étriper au cœur d’une Maison laissée en héritage par un père fondateur, est l’expression d’un manque d’autorité interne respectée et suivie. C’est ce qui se passe au PS.

Bamba va en prison. Barthélémy le suivra certainement en attendant par quelle arme politico-judiciaire descendre Khalifa. Finalement, la politique est parfois au Sénégal un paganisme facétieux qui éloigne les vertueux, loyaux et véridiques des partis et des champs partisans. L’image qu’en donne le PS est hideuse et odieuse. Parti de tendances, de conflits et de querelles, il est arrivé à une phase définitive de cassure qui présage une extinction indubitablement.

La Tanorie, en mettant à profit une position étatique, commet un acte vilain et grave en offrant un spectacle si honteux et triste. Mais que cela n’aboutisse pas à la Saint-Barthélemy du 24 août 1572. Les historiens comprendront.

Domou rewmi

Voir aussi

Dernière minute : Yaya Jammeh se rendra en Guinée Conakry

Les choses ont évolué en Gambie. Les dernières informations révèlent que le président sortant Yaya …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *