Accueil / ACTUALITES / Cheikh Bakhoum sur les incidents de Grand-Yoff «Nos avocats vont déposer, cette semaine, une plainte contre Taxawu Sénégal»

Cheikh Bakhoum sur les incidents de Grand-Yoff «Nos avocats vont déposer, cette semaine, une plainte contre Taxawu Sénégal»

Suite aux affrontements entre membres de la coalition Benno Bokk Yaakar et ceux de la coalition Manko Taxawu Sénégal à Grand Yoff, Cheikh Bakhoum a annoncé qu’une plainte sera déposée cette semaine contre les militants de Khalifa Sall. Responsable politique Apr à Grand Yoff et également directeur de l’Adie, il était, ce samedi, l’invité du Grand Oral. A noter que Cheikh Bakhoum a abordé d’autres sujets d’actualité. Morceaux choisis.

Violences électorales à Grand Yoff

« Il y a une semaine, nous avions organisé une caravane dans les artères de la commune de Grand Yoff. Une caravane que nous avons organisée avec les ministres Mame Mbaye Niang, Youssou Ndour, entre autres personnalités, qui sont venus nous soutenir. Clairement, c’était une occasion pour nous durant cette campagne de communier avec les populations de Grand Yoff. C’est l’occasion pour moi de remercier le ministre de la Jeunesse, le ministre Youssou Ndour et les autres pour s’être déplacés pour venir nous soutenir dans cette campagne aux enjeux très importants (…). Avant qu’on ne finisse cette caravane, il y avait malheureusement des éléments de la coalition Taxawu Sénégal qui ont préparé un coup. Ils ont armé des gens avec des pierres, des machettes pour attaquer notre caravane. Ils ont attaqué surtout des personnes qui n’était pas armées, mais qui étaient là juste pour communier avec nous. C’est dommage parce que nous avons donné une mauvaise image de notre commune. La violence est à bannir. On doit venir avec des arguments pour convaincre les populations. Nous avons dit à nos militants de ne pas riposter et de laisser les populations juger. La violence, c’est l’arme des faibles. Toutefois, nous allons porter plainte et l’huissier que nous avons commis est en train de faire son travail par rapport à toutes les blessures occasionnées par ces actes. Ils ont caillassé certains de nos sièges. D’ici la semaine prochaine, nos avocats vont déposer cette plainte contre les gens de Taxawu Sénégal ici à Grand Yoff. Par ailleurs, nous sommes persuadés que nous allons gagner ces élections en utilisant nos arguments ».

Renverser la tendance à Grand Yoff

« Moi je pense que la bataille est déjà gagnée. Si on regarde ce qu’on a comme information sur le terrain, c’est-à-dire sur les 67 quartiers de Grand Yoff, avec le travail que nous avons fait durant toutes ces années, je pense que les populations ont tourné le dos à Khalifa Sall qui n’est plus une option pour elle. Il faut dire que les populations ont tout donné à Khalifa Sall. Il a été le premier maire de Grand Yoff depuis 1996. Donc réélu en 2014 pour qu’il aille à la Mairie de Dakar et abandonner encore une fois la mairie de Grand Yoff. Cette commune n’a aucun investissement venant de la part de mairie ou de la ville. Je ne vois pas pourquoi les populations devraient soutenir ce maire qui a été fantôme pour Grand Yoff depuis tout le temps. Les Grand Yoffois veulent écrire une nouvelle page. Khalifa Sall a montré ses limites. Pour cela, ils vont choisir Benno Bokk Yaakar avec à sa tête le Président Sall qui va sortir le Sénégal de la pauvreté ».

Problème de distribution des cartes d’identité

« Cette situation, pour vous dire la vérité, elle nous pénalise. Parce que nous, au niveau de notre coalition, nous avons nos militants, nos sympathisants qui n’ont pas encore reçu leurs cartes d’identité. Ça nous pénalise et on aimerait que tous nos sympathisants reçoivent leurs cartes. C’est une situation qui est-là et qui, malheureusement, pénalise tout le monde. Mais je ne pense pas que ça puisse être un blocage pour la transparence de nos élections. Je le rappelle, personne ne peut truquer des élections au Sénégal. Aujourd’hui c’est tellement transparent qu’une heure après le vote, on a des résultats partout au Sénégal. Donc, je ne vois pas comment une coalition, même au pouvoir, puisse tricher. Je crois que l’opposition gagnerait à ne pas trop insister sur ce débat. En tout cas à Grand Yoff, on n’acceptera pas qu’il y ait un sabotage de ces élections. On va les encadrer. En face, ils savent que la défaite est proche et ils sont en train de trouver des voies et moyens pour saboter les élections. Aujourd’hui, 70% des cartes sont disponibles. Aujourd’hui, il y a plus de 4 millions de cartes disponibles. Globalement, la majorité des Sénégalais vont recevoir leurs cartes pour voter le 30 juillet prochain ».

L’appel de Wade le 25 juillet

« Je pense que grand-père (Wade) a ces types de comportements. Ces déclarations sont un peu à son image et ça nous rappelle des souvenirs bien avant qu’il ne soit au pouvoir. Il faut dire que le pouvoir ne l’a pas trop changé par rapport à ce comportement. Clairement, je pense que le Ministère de l’Intérieur a été clair sur la question. On n’acceptera pas que quelqu’un puisse semer le désordre à seulement quelques jours des élections. Cette manifestation sera interdite parce que c’est lui-même qui avait pris un arrêté à la veille de l’élection présidentielle de 2012 pour interdire les manifestations aux côtés du palais, à côté du Ministère de l’Intérieur. Donc, pourquoi lui-même qui avait pris cette mesure devrait revenir pour faire des manifestations ? Wade est revenu de Paris pour nous divertir. Donc, il n’est plus une option pour les Sénégalais. Pour tout le respect qu’on lui doit, ce combat est un combat de trop pour Wade ».

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Noyade: 56 morts depuis le début des vacances

Le bilan s’alourdit. 56 cas de morts par noyade sont enregistrés depuis le début des …

Election au Mali: Macky a félicité IBK

Le Président Macky Sall a appelé, hier, son homologue malien, Ibrahim Boubacar Keïta, pour le …