SOCIETE

Cheikh Bamba Dièye : « La dépénalisation du délit de presse ne signifie pas insulter »

  • Date: 10 décembre 2012

Le projet de loi portant dépénalisation du délit de presse s’est invité samedi à l’Assemblée Nationale .Selon Cheikh Bamba Dièye Ministre de la Communication et des Télécommunications et de l’Economie Numérique « il est extrêmement important concernant le code de la presse, de concevoir que c’est une tendance mondiale de la dépénalisation ».
La dépénalisation ne signifiant pas aujourd’hui insulter c’est juste un moyen pour éviter des allers et retours incessants au niveau des tribunaux et qui pourraient être le nid même de toutes les formes de revendications qui ne tiendraient sur rien » a expliqué le ministre de la communication et de l’économie numérique.

Il a à cet effet invité les députés à réfléchir sur ce code de la presse tant décrié « le Sénégal doit avoir le courage d’aller de l’avant d’aider la presse et les journalistes à se prendre en charge et à comprendre que de leur mission dépend quelque part de l’effectivité et de l’efficacité de notre démocratie » a laissé entendre Cheikh Bamba Dièye.

REWMI.COM/MSD


Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15