Accueil / POLITIQUE / Cheikh Gueye de MTS «Notre victoire dans le département de Dakar est sans contestation »

Cheikh Gueye de MTS «Notre victoire dans le département de Dakar est sans contestation »

La coordination électorale du département de Dakar de la coalition Mankoo Taxawu Sénégal a tenu une conférence de presse au lendemain des élections législatives pour se prononcer sur le scrutin, mais aussi revendiquer leur victoire.

« La victoire de notre coalition Mankoo Taxawu Sénégal  dans le département de Dakar est sans contestation », a déclaré Cheikh Gueye, hier, lors d’une conférence de presse. D’après lui, cette victoire de MTS est aussi claire que le soleil à midi sur les allées des centenaires. Il faudrait que nulle n’en doute. « Nous n’accepterons pas que notre  maire reste derrière les barreaux pour l’empêcher de participer à cette campagne et pour une deuxième fois, de vouloir faire un hold-up électoral », a soutenu M. Gueye. Et de poursuivre : «Nous ferons face aussi bien sur le plan politique que sur le plan juridique pour que Dakar reste au Dakarois. Les Dakarois ont montré dans leur générosité et majorité qu’ils sont dans le camp de Mankoo Taxawu Sénégal. Cela était visible partout. C’est pourquoi nous sommes à l’aise sur cette question ». Revenant sur les résultats, le maire de Dieuppeul Derklé a expliqué que toutes les tendances étaient favorables à leur coalition. C’est à partir de minuit qu’ils ont essayé de retourner la situation et de convoquer des PV qui n’ont rien à voir avec des bureaux de vote. « Nous n’accepterons pas le hold-up et la confiscation de notre victoire. Nous n’accepterons pas le détournement de la volonté des populations de Dakar », a-t-il martelé. A l’en croire, cette conférence de presse est la première étape de la célébration de leur  victoire dans le département de Dakar. Pour sa part, Barthélémy Dias a avancé qu’il a été constaté au niveau des Parcelles Assainies, des procès-verbaux (PV) n’ayant  pas été visés par la Cena, donc des procès-verbaux fictifs, préfabriqués. « Ça ne passera pas. Maintenant, comme Macky Sall a décidé de mettre tout le monde en prison, il n’a qu’à faire ce qu’il veut mais, ce pays va droit au mur », s’est laissé entendre M. Dias. Selon le maire de Mermoz Sacré-Cœur,   « ce système est certes dirigé par le pouvoir, mais en complicité avec la Direction de l’Automatisation du Fichier (Daf), la Commission électorale nationale  autonome (Cena) et l’Administration territoriale. Certains patrons de presse se sont substitués au Conseil constitutionnel pour s’amuser à donner des résultats qui sont fictifs ».

Zachari  BADJI

À voir aussi

Wade-Oumar Sarr : Clap de fin ?

La rupture entre Me Wade et son numéro deux Oumar Sarr semble définitive. En effet, …

Ps: Aminata Mbengue Ndiaye succède à Tanor

Aminata Mbengue Ndiaye succède à Ousmane Tanor Dieng à la tête du Parti socialiste. La précision …