SOCIETE

CHEIKH MBACKÉ SAKHO CONDAMNÉ À 6 MOIS La partie civile compte faire appel

  • Date: 27 octobre 2016

Après plusieurs reconductions, le tribunal des flagrants délits de Dakar a finalement délibéré, ce 26 octobre, l’affaire Cheikh Mbacké Sakho, le condamnant à 6 mois assortis de sursis. Mais les parties civiles ne comptent pas en rester là, car leur avocat, Me Serigne Diongue, a annoncé un appel par la suite.

L’affaire Cheikh Mbacké Sakho est loin de connaitre son épilogue, même si le tribunal a donné son verdict hier à la salle des flagrants délits. En effet, il a été condamné à 6 mois avec sursis, mais en réalité, les parties civiles trouvent que la peine n’est pas sévère, comparé de ce qu’a fait le prévenu. «Nous sommes surpris par le (jugement) qui est une insulte à la communauté mouride qui a subi une offense. C’est une peine légère qui n’est pas en adéquation avec le délit», a déclaré Serigne Fallou Fall, responsable de l’association des serviteurs de Cheikh Ahmadou Bamba. Ainsi, Me Serigne Diongue, avocat de la partie civile, ne compte pas lâcher l’affaire car il prévoit de faire un appel. «Nous exprimons la colère de toute la communauté mouride. Ceux qui s’attaquent au mouridisme, s’attaquent à l’Islam confrérique au Sénégal », a ajouté M. Fall. Selon lui, la punition n’est pas sévère à l’endroit du sieur Sakho, du fait que ces faits sont réprimés par la loi 431 40 du code pénal. Pour mémoire, Cheikh Mbacké Sakho avait été inculpé pour avoir tenu des propos malveillants à l’endroit des mourides, à travers une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Scandalisés, certains fidèles de la confrérie avaient voulu lui faire sa fête, l’obligeant à présenter ses excuses. Ces faits sont prévus et réprimés par les dispositions de l’article 431 40 du code pénal, selon le procureur Papa Ismaël Diallo qui, d’ailleurs, a requis cette peine à Cheikh Mbacké Sakho. Pour lui, le prévenu avait reconnu les faits qui lui sont reprochés et expliqué le modus operandi qu’il avait utilisé. Car, ayant présenté des excuses devant les gendarmes. Le jugement a été prononcé mercredi en présence de fidèles mourides, mais en l’absence du prévenu. M. Sakho n’avait pas non plus assisté à l’audience du 19 octobre pour des raisons de sécurité.

Khady Thiam COLY

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15