Accueil / ACTUALITES / Cheikh Yérim Seck explore les pistes pour moderniser la ville de Louga

Cheikh Yérim Seck explore les pistes pour moderniser la ville de Louga

Le journaliste Cheikh Yérim Seck de Jeune Afrique a invité, vendredi, les Lougatois à ‘’changer de mentalités, repenser leur leadership local et créer des unités industrielles » pour rendre la ville culturellement, économiquement et politiquement attrayante. M. Seck animait une conférence sur le thème : »Louga face au défi de la modernité et de la démocratie ».

Source : Aps
Après avoir levé les ambiguïtés sémantiques et tenté des définitions de la démocratie et la modernité, M. Seck a assis son argumentaire sur ces trois niveaux pour rendre la ville moderne.

‘’Louga devrait bénéficier d’une modernité culturelle qui passe immanquablement par la rénovation, la révolution des mentalités », a soutenu M. Seck, invitant à une ‘’reconsidération des rapports avec l’homme, l’argent, le temps, etc. ».

‘’La ville de Louga n’arrive pas à satisfaire les besoins d’éclairage public, d’assainissement. Elle pourra jamais être moderne sans érection d’entreprises ‘’citoyennes » susceptibles de créer des richesses », a indiqué le conférencier originaire de Louga.

La modernité économique commence, selon M. Seck, par ‘’la construction d’infrastructures notamment de communication car l’homme doit se déplacer sans embûches pour produire de la richesse ».

M. Seck a, en outre, souligné que ‘’la création des conditions d’épanouissement d’entreprises dans la ville devrait être la solution durable pour régler le problème du chômage et mettre un trait à l’émigration de fils de Louga qui vivent dans la promiscuité des foyers en Europe ».

Le troisième défi à relever pour mettre la ville au rythme de l’évolution actuelle du monde est la ‘’modernité politique » convoquant un souci d’efficacité de l’action publique, a soutenu M. Seck quia appelé les Lougatois à repenser le leadership local en mettant au devant la compétence.

‘’Il faut optimiser les institutions en y mettant des hommes intègres, bien formés, dotés d’un riche carnet d’adresses pour attirer des investissements », a estimé le conférencier, appelant également ‘’l’implication de la diaspora ».

‘’Pour relever le défi de la modernité et de la démocratie locale, fondement de la décentralisation, il faut forcément une alternance, respiration de la démocratie et la possibilité du conseil municipal de jouer pleinement son rôle de contrôle et de censure des actions du maire », a relevé M. Seck.

Au cours de cette conférence organisée dans la salle de spectacle du centre culturel régional devenue exiguë et qui a enregistré des échanges intellectuels de qualité, M. Seck n’a pas manqué de s’indigner que Louga ‘’qui n’est pas pauvre en cadres n’ait pas de représentant dans le gouvernement ».

Modérée par le professeur de philosophie au lycée Malick Sall, Khalifa Dia, la conférence a été organisée par le tout nouveau collectif des amis et natifs de Louga (CANAL) dirigé par le constitutionnaliste Mounirou Sy.


À voir aussi

Ziguinchor : Le  PM annonce la construction d’un marché sous-régional

Le Premier ministre était hier au chevet des sinistrés de l’incendie du marché Tilène de …

Sen Tv: Thiamass claque la porte

Le Pdg de D-media Bougane Guéye Dany vient encore de perdre un de ses éléments. …