Accueil / International / La Chine défend ses investissements africains

La Chine défend ses investissements africains

La Chine se défend de vouloir endetter l’Afrique à travers ses investissements.

Le président chinois Xi Jinping a défendu les investissements de son pays en Afrique, affirmant qu’il ne s’agissait pas de « projets de vanité » mais qu’il visait à construire des infrastructures qui favoriseraient le développement sur le continent.

M. Xi a tenu ces propos avant le sommet triennal Chine-Afrique dans la capitale, Beijing.

« La Chine n’interfère pas dans les affaires intérieures de l’Afrique et n’impose pas sa propre volonté à l’Afrique. Nous apprécions le partage d’expérience de développement et le soutien que nous pouvons offrir au rajeunissement et à la prospérité de l’Afrique », a-t-il ajouté.

De 2000 à 2016, la Chine a prêté environ 125 milliards de dollars américains au continent, selon les données de l’Initiative de recherche sino-africaine de la faculté des hautes études internationales de l’Université Johns Hopkins à Washington.

L’argent a été utilisé pour construire des ponts, des routes, des ports et des stades. Pour certaines de ces infrastructures, la viabilité économique a été mise en doute.

Le journal chinois Global Times a réfuté les informations selon lesquelles les investissements chinois en Afrique constituent un piège vers l’endettement.

Dans un éditorial paru lundi, le journal soutient que « les médias occidentaux dépeignent délibérément les Africains dans la misère en raison de leur collaboration avec la Chine. Les plaintes occasionnelles dans les médias africains sur la coopération sino-africaine sont amplifiées et présentées comme des informations importantes ».

M. Xi a également exhorté les entreprises chinoises à respecter la culture et les traditions des pays d’accueil. Cet appel intervient à un moment où il y a une tension croissante entre les travailleurs chinois et leurs hôtes.

À voir aussi

Gilets jaunes: Un 4ème mort

Blessée dans son appartement de par un tir de grenade lacrymogène, une femme de 80 …

Gilets jaunes : les chefs des grands partis reçus à Matignon

Édouard Philippe reçoit lundi les chefs des grands partis politiques pour tenter de trouver une …