Accueil / ACTUALITES / Chronique- Et si on en parlait… Comment comprendre qu’un Etat se fasse gruger ?

Chronique- Et si on en parlait… Comment comprendre qu’un Etat se fasse gruger ?

Depuis plus de quinze jours, le presse ne cesse de nous alarmer sur les tristes performances d’Ovidiu Tender, cet investisseur qui, avec sa struture dénommée Gas Casamance Sarl (Tog), a pu obtenir la concession des blocs Saloum Onshore et Sénégal Onshore Sud. L’homme, un roumain, serait un vil malfrat condamné, à plusieurs reprises, en Europe, pour blanchiment et fraude fiscale et qui essaye maintenant de creuser son trou en Afrique, avec des complicités de très haut niveau avérées.

Il est certain, en tout cas que si la bonne gouvernance pronée peut s’encanailler avec ce genre d’individus, nous n’en aurons pas vite fini avec les coups tordus et les passe-droits monnayés par la haute sphère. Cette histoire ne doit pas en rester là. Il faut que le président de la République s’en saisisse et éclaire les Sénégalais. Nous avons assez d’instances chargées de nous éloigner de ces turpitudes. Mais si le silence continue, et que rien ne se fait, interdire aux sceptiques de formuler des craintes quant à l’intégrité de nos dirigeants, pourrait être considéré comme des crimes économiques signés.

Le Piroguier

À voir aussi

Dialogue sans l’opposition significative Le « monologue » d’Aly Ngouille Ndiaye

Le dialogue national s’ouvre aujourd’hui entre le pouvoir, une partie de l’opposition et de la …

GO : Jules jugé par une ‘’con-sœur’’

Les conneries, c’est comme les impôts. On finit toujours par les payer. Ainsi, quand une …