ACTUALITES

CHRONIQUE- Et si on en parlait… Laicité et Ramadan

  • Date : 30 juin 2015

C’est avec intérêt que tout le Sénégal musulman a suivi le brillant plaidoyer de «ouztaz» Alioune  Sall, dénonçant les séries de sketches diffusées sur le petit écran, à l’heure de la rupture du jeûne.

Loin de la religion, en effet, ces mini-pièces de théatre, le plus souvent, de piètre qualité, même si elles sont reprises béatement par toutes les télés, ne semblent guère de mise, pour la circonstance.

Le Ramadan est un mois sacré, très sérieux, qui commande le  retour total à Dieu, et qui, dans son essence, ne souffre d’aucune collusion avec l’accessoire et le manque de sérieux.

Pendant la période du jeûne, le poids des bienfaits est  multipliés par dix, cent, voire plus. Mais celui des futilités, aussi.

Pour autant, quand Ouztaz Alioune Sall menace de faire le tour des différentes chaînes télés pour interpeller leurs propriétaires, il risque de passer à côté de ses prérogatives. Personne ne l’a élu directeur de notre conscience.

Il aurait peut-être plus de chances de saisir le Cnra, pour essayer de réguler un peu, s’il est appuyé dans sa démarche. Mais pour l’heure, il n’a aucun droit d’essayer d’imposer sa façon de penser.

Comme chez bon nombre de nos compatriotes, en effet,   consciemment ou pas, la tendance est croire moral de nous incruster dans des valeurs, en nous logeant dans le corset  étroit d’une république religieuse pure, alors que réellement,  nous sommes dans une démocratie, un espace laïc partagé par des musulmans, des chrétiens, des animistes et des athées.

Nous sommes donc sous le seul régime de la laïcité, une  conception et une organisation de la société fondée sur la séparation des religions et de l’exercice des autres  pouvoirs et libertés, et non sous la coupe réglée de la loi canonique islamique qui régit la vie religieuse, politique, sociale et individuelle, appliquée de manière stricte aux seuls musulmans.
Il est bon de le rappeler, parfois. On l’oublie souvent.

Le Piroguier

Comments are closed.

Les Plus Populaire
Les plus commenté
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15