Chronique- Et si on en parlait… Procès Habré : La présence de Déby parait indispensable

C’est enfin parti ! Le rideau s’est ouvert hier lundi à Dakar sur un procès très important pour l’Afrique, celui de Hissène Habré. Ce sera la première fois dans l’histoire qu’un ancien président sera jugé dans un pays qui n’est pas le sien, pour des crimes liés aux droits de l’homme, au nom de la compétence universelle.

Sera-t-il seul à payer ? Ses complices, ou amis d’alors ne seront-ils pas concernés ? Ou ne seront-ils considérés que comme de simples spectateurs ?

Toutes les questions que se posent Tchadiens et Sénégalais gravitent autour de ça. S’il y a beaucoup de reproches à faire à Habré, il n’est pas possible de le faire sans Idriss Déby, son ex-âme damnée de l’époque

Pourquoi dès lors ne pas le convoquer à Dakar, pour aider à la manifestation de la vérité totale, d’autant que lui-même déclare être disponible à répondre à la chambre spéciale, si les juges réclament sa présence ?

Une question à mille balles aux juges des Chambres spéciales et au Procureur Mbacké Fall.

Le Piroguier

Voir aussi

La folie de Jammeh se confirme

Le 5 avril 1887, dans une lette historique, John Emmerich Dalberg assène à Bishop Mandel …