Accueil / ACTUALITES / Chronique- Et si on en parlait… Un Programme  de développement communautaire,  pour qui ?

Chronique- Et si on en parlait… Un Programme  de développement communautaire,  pour qui ?

Le Président Macky Sall l’a dit, et a beaucoup insisté dessus. Le nouveau Programme d’urgence de développement communautaire doit chercher à contribuer à l’amélioration de l’accès des populations rurales aux services sociaux de base, à travers la mise en place d’infrastructures socio-économiques. Et c’est d’autant plus urgent que dans le monde rural qui concentre la majorité de la population, il y a une très forte tendance des jeunes à  l’exode, pour chercher de l’emploi introuvable sur le terrain.

Mais à qui faire parrainer (confier ?) cet immense  projet ? Alors qu’on s’attendait à des agences comme  l’Anej ou autres structures gouvernementales  du genre, voilà que le choix se porte sur le Pnud, cette agence onusienne désargentée, et décriée, qui ne miserait certainement pas beaucoup, pour parier sur sa propre survie.

En quoi le programme Pudc, regarde-t-il le Pnud, et ne disposons-nous pas d’assez de cadres étoffés, pour mener des projets du genre ?

En tout cas, ce choix de fonctionnaires qui porte sur un programme de 400 milliards, laisse très perplexe. Outre qu’il mêle la très controversée Bintou Djibo,  representante-residente du Pnud, dans nos affaires intérieures, il aura aussi la mauvaise occurrence de nous replonger dans le monde dépassé  de la bureaucratie tatillonne, en plus de sembler insulter le savoir et le savoir-faire des Sénégalais.

En somme, un recul. Car le retour aux institutions internationales ne peut, ni traduire une confiance en nous, ni refléter une réelle volonté de faire bouger les choses.

Le Piroguier

À voir aussi

APR  ZIGUINCHOR Un Benoit Sambou …sans bout !

Décidément, la responsabilité politique de Benoit Sambou est terriblement engagée dans la situation hilarante et …