SOCIETE

CIMETIÈRE DE PIKINE- Encore deux corps exhumés

  • Date: 9 décembre 2015

 

 Deux autres corps dont celui d’une femme et d’un bébé ont été exhumés, hier, au cimetière de Pikine. C’est un riverain qui cherchait de l’herbe pour ses moutons dans ledit cimetière qui a découvert les cadavres en état de décomposition avancée. La police et le  Préfet de Pikine ont débarqué sur les lieux pour constater les faits.

Il y a moins d’une semaine, des corps (un vieillard et un enfant de 7 mois) ont été  déterrés au cimetière de Pikine. Aujourd’hui, les mêmes actes de profanation  se reproduisent encore. Il s’agit de deux  corps dont celui d’une personne âgée et d’un enfant dont on ignore pour le moment le sexe  et l’âge qui ont été exhumés. Selon les témoins trouvés sur place, les deux ont été retrouvés dans une seule tombe. Mais d’autres avancent que ces corps  ont été retrouvés dans des tombes différentes et que  l’une des dépouilles était nue. « Le linceul a été emporté. La tombe était couverte de zinc. Personne ne sait quand les corps ont été déterrés mais cela fait quelques jours que les tombes ont été profanées », nous confie cette personne trouvée sur place.  Les sapeurs-pompiers qui avaient été alertés ont enterré les deux corps après autorisation  du Procureur. Après la désinfection des lieux, la  police était sur place pour le constat d’usage. La présence des agents de la ville de Pikine, du Préfet et des autorités locales a été remarquée. D’après le Préfet, des mesures seront prises pour sécuriser le cimetière. Il s’agira tout d’abord, selon lui, d’éclairer les lieux, de  construire  un mûr de clôture en collaboration avec l’équipe technique de la ville de Pikine pour que des faits du genre ne se reproduisent plus dans ce cimetière où de telles pratiques commencent à harasser  les populations.

À signaler que depuis quelque temps, au cimetière de Pikine, plusieurs tombes ont été profanées. Dans la nuit du jeudi à vendredi dernier, deux corps ont été exhumés dans ce cimetière suscitant l’indignation générale. Il s’agit des corps d’un vieillard de 80 ans et d’un enfant de 7 mois. Une tête de chèvre et des gris-gris ont été enveloppés dans un tissu blanc et mis dans la bouche d’un des cadavres. Deux suspects ont été déjà  arrêtés et placés en garde à vue au Commissariat de Pikine dans le cadre de l’enquête sur cette affaire. Les populations ont annoncé une marche, vendredi, pour dénoncer ces pratiques dans ce cimetière.

Sada Mbodj

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15