Accueil / CULTURE / CINÉMA : L’Etat annonce une subvention annuelle de 2 milliards

CINÉMA : L’Etat annonce une subvention annuelle de 2 milliards

Le président de la République Macky Sall a décidé, lors de l’audience accordée aux cinéastes, qu’à partir de 2018 la subvention de l’Etat destinée à l’industrie cinématographique et audiovisuelle va passer de d’un à deux milliards.

« 2 milliards » est la subvention destinée au secteur de la cinématographie à partir de 2018. Dans communiqué rendu public par le ministère de la Culture et de la Communication, cette décision est prise par le président Macky Sall, après avoir écouté les doléances des réalisateurs sénégalais distingués à la dernière édition du FESPACO, dont Alain Gomis, le lauréat de l’Etalon d’Or de Yennenga, avec le film « Félicité ». Le ministère de tutelle renseigne que  « Le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (FOPICA) va passer d’un milliard à deux milliards de francs CFA en 2018 ».

Mieux encore pour les cinéastes, le ministère de la Culture et de la Communication fait part que Le budget de fonctionnement du FOPICA ne sera pas pris en charge avec la subvention annuelle versée par l’État au fonds, ajoutant que le Chef de l’État a ordonné que les crédits de fonctionnement des allocations du FOPICA seront séparés. Sur ce, le ministère d’estimer qu’il faut entre 100 et 150 millions de francs FCA pour le bon fonctionnement du FOPICA.

Une nouvelle innovation dans le secteur est à noter.il s’agit d’une discrimination positive qui sera aussi faite envers les femmes, selon le communiqué, à la suite d’une demande de la réalisatrice Angèle Diabang que le président Sall a acceptée. Pour les rassurer davantage, le président de la République,  a promis que le Centre national de cinéma sera construit à Diamniadio (27 km à l’est de Dakar) ».

Safiyatou DIOUF

À voir aussi

Nécrologie Après le Sénégal, la Guinée perd son Khalife de Touba

En mission dans la région administrative de Bokė, le ministre de l’unité nationale et de …

« Notre Pays, le Sénégal Paradigmes et Paradoxes » Partie 8 (Par Petit Gueye) Circuit de galère, Présidence de la République, les médias, les journalistes et leurs questions, Goukh petorole

Les séminaires et les réunions ne sont que des  étapes dans l’organisation du service et …