Accueil / SOCIETE / Cité Comico de Yeumbeul-nord Les épouses de militaires en colère

Cité Comico de Yeumbeul-nord Les épouses de militaires en colère

Le collectif des épouses de militaires de la Cité Comico de Yeumbeul-Nord, sont très en colère et ont décidé de protester contre l’insécurité et l’absence de canalisation contre les inondations. 

C’est la première fois que des épouses des militaires sortent de leurs réserves pour exposer leurs doléances. Elles se disent laissées en rade et réclament des financements et la sécurité dans leur cité, des centres de formation et la construction des canalisations pour lutter contre les inondations au niveau de la localité où elles résident. Elles ont fait ces révélations lors de la cérémonie de distribution des cadeaux aux orphelins qui ont perdu leurs parents dans les champs de bataille, à l’étranger et au Sénégal. Selon ces épouses des militaires, leur localité manque de tout. Pour se faire entendre, elles se sont réunies également autour d’un G.I.E. pour discuter des questions liées au développement de leur localité. Selon Aïssata Ba,  présidente et  porte- parole du Collectif : « les épouses des militaires ont un grand rôle à jouer dans le développement de leur pays. C’est une manière de soutenir leurs maris qui sont au service de l’Etat du Sénégal. La Cité Comico compte 3.600 logements et, pendant la saison des pluies, certaines maisons sont inondées faute d’assainissement. Les épouses des militaires n’ont pas de centres de formation, encore moins une case des tout-petits. Il n’y a pas un espace où les jeunes peuvent s’entraîner». N. Diallo est une orpheline dont le père, un «Jambaar» en mission à l’étranger. Il n’a jusque-là donné signe de vie depuis son départ et N. Diallo est aujourd’hui âgée de près de dix (10) ans. Ça a été un choc elle lorsque ses parents ont été informés du décès de son papa. Elle se dit satisfaite et lance un appel aux autorités pour soutenir Aissata Ba qui organise des manifestations du genre dans la cité pour remonter le moral aux orphelins. Plus de 100 adolescents et adolescentes, de différents âges, ont reçu des cadeaux composés de fournitures scolaires.

Sada Mbodj

À voir aussi

Auchan divise les consuméristes

Les associations de défense des consommateurs ne parlent pas le même langage dans l’affaire Auchan …

Mobilisation contre Auchan: La ‘’concurrence-phobie’’ des commerçants

Une ‘’concurrence-phobie’’ qui frise la xénophobie, voilà le spectacle auquel nous assistons depuis quelques jours …