Accueil / SOCIETE / Claire BRISSET, haut fonctionnaire de l’Unicef : ‘Les droits de l’enfant sont une construction inachevée’

Claire BRISSET, haut fonctionnaire de l’Unicef : ‘Les droits de l’enfant sont une construction inachevée’

Malgré la ratification par les Etats du monde de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant en 1989, il reste beaucoup à faire. Claire Brisset, haut fonctionnaire de l’Unicef et Inspectrice générale de l’Education nationale en France qui a animé hier une conférence publique sur le thème :’ les droits de l’homme une réalité à construire’ a appelé les adultes et les Etats à promouvoir et à défendre les droits des enfants.

Source Walf fadjri
Malgré la ratification par les Etats du monde de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant en 1989, il reste beaucoup à faire. Claire Brisset, haut fonctionnaire de l’Unicef et Inspectrice générale de l’Education nationale en France qui a animé hier une conférence publique sur le thème :’ les droits de l’homme une réalité à construire’ a appelé les adultes et les Etats à promouvoir et à défendre les droits des enfants.

‘ Malgré les progrès, il y a encore des efforts à faire pour l’application effective des droits de l’enfant dans le monde. Car les droits de l’enfant sont une construction inachevée’. Tel est l’avis de Claire Bresset, haut fonctionnaire de l’Unicef et qui vient de terminer un mandat de six ans comme ‘défenseure des enfants pour la France’. D’emblée, la conférencière a fait le triste constat que ‘les violations des droits de l’enfant sont légion dans tous les Etats du monde’. Pis, elle trouve que les droits les plus fondamentaux comme le droit à la nourriture, à la santé, à l’identité, à la l’éducation sont foulés au pied quotidiennement par ceux qui sont censés les protéger, à savoir les adultes et les Etats.

Avec des statistiques à l’appui, la conférencière Claire Brisset, anciennne journaliste au journal français Le Monde, haut fonctionnaire de l’Unicef, actuelle Inspectrice générale de l’éducation nationale en France, a montré l’ampleur des violences faites aux enfants dans le monde. Selon elle, des millions d’enfants ont été victimes de près de 70 conflits qui ont éclaté dans le monde ces dernières années, en étant enrolés comme soldats ou en perdant leurs parents. Et d’après Mme Bresset, 218 millions d’enfants à travers le monde sont victimes des pires formes de travail, dont 6 millions en situation d’esclavage. A ce tableau sombre s’ajoutent 120 millions d’enfants non scolarisés et un nombre ‘incalable d’enfants scolarisés dans de conditions qui ne leur permettent pas de réussir’. Selon la conférencière, actuellement, dans le monde, des millions d’enfants sont victimes de violences sexuelles en tous genres. Selon Claire Bresset, en Afrique subsaharienne, les mutilations sexuelles touchent des milliers de jeunes filles.

Face à cette situation, Claire Brisset appelle à des ‘efforts conjugués de tous les activistes de la cause des enfants dans tous les pays du monde. La promotion et la défense des droits de l’enfant est une construction dont nous sommes tous responsables et qui n’est pas terminée. Mais que nous devons défendre et faire grandir’, a-t-elle lancé au public composé en majorité d’enfants et de personnalités du monde des Organisations non gouvernementales. En même temps, la conférencière a suggéré pour notre pays qui est un pionnier dans le domaine de la protection des droits de l’enfant, la création d’une structure indépendante, pour mieux faire respecter les droits des enfants.


À voir aussi

«Sukarou koor» du maire de Pikine : Les populations se défoulent sur Timbo

Une discorde met sens-dessus-dessous les militants apéristes autour du «Sukarou Koor» du maire Abdoulaye Timbo. …

Procès Imam Ndao et Cie : La défense demande aux juges de ne pas être le bras armé de l’Occident

Les avocats des accusés dans l’affaire Imam Ndao et Cie continuent de demander la clémence …