SPORT

CLAP DE FIN POUR YEKINI ‘’Je ne suis plus un lutteur, donc j’arrête de lutter’’ 

  • Date: 18 octobre 2016

Le champion de lutte Yakhya Diop alias Yékini a mis fin à sa carrière de lutteur. Il a fait cette annonce, hier, au cours d’une conférence de presse.

Yakhya range son ‘’Ngimb’’. Yékini s’en va définitivement et pour de bon. Il quitte définitivement l’arène de la lutte après 19 ans de carrière. Sur les raisons qui l’ont poussé à arrêter la lutte, Yékini se confie : ‘’ce n’est ni à cause de ses derniers revers, ni à cause de problèmes de santé, mais c’est juste que toute carrière est appelée à prendre fin un jour.’’ « Ce ne sont pas les deux dernières défaites qui m’ont poussé à arrêter. Ce que j’ai toujours demandé à Dieu, c’est de pouvoir lutter et arrêter un jour. Cela faisait longtemps que je voulais arrêter la lutte. J’ai vécu les mutations dans l’arène sénégalaise : la montée des cachets, les changements de statuts de la lutte, la naissance des nouveaux champions. Je me souviens des larmes de joie et de peine des amis et des lutteurs», dit-il. Très ému, Yékini poursuit : « Je remercie particulièrement mes adversaires sans qui je n’aurai jamais réalisé cette exceptionnelle aventure ». Soulignant qu’il va « continuer (ses) activités dans la lutte », même s’il ne va pas créer une école de lutte, le natif de Bassoul soutient qu’il est « dans l’écurie Ndakaru » et qu’après lui, « les Sérères auront un grand champion ». Pour ce l’a marqué le plus dans sa carrière, il soutient : « la chose qui m’a le plus marqué, c’est ce moment-là. Le fait de dire que j’arrête la lutte est un grand jour pour moi ». « C’est un jour spécial pour moi parce qu’entamer une carrière veut dire que l’on pense forcément à sa fin un jour. J’ai cheminé avec les promoteurs, les lutteurs et les amateurs et je leur demande tous pardon. Je n’oublie pas de remercier les anciennes gloires parce que c’est grâce à eux que nous en sommes là aujourd’hui », a déclaré d’emblée le champion sérère, avant de donner la grande nouvelle. « Je ne suis plus un lutteur et j’ai arrêté de lutte », a-t-il révélé. Avant Yékini, c’est le directeur technique de l’écurie Ndakaru Katy Diop qui a pris la parole pour dire toute leur fierté par rapport à la riche carrière de leur désormais ex-tête de file. « C’est un grand jour pour notre champion qui a fait appel aux journalistes pour les remercier une fois de plus. L’école de lutte de Ndakaru est fière de lui. On a su très tôt qu’il serait un très grand champion de lutte au Sénégal. C’est un champion que l’on doit remercier. Yakhya Diop a fait une carrière exemplaire et c’est un cadre dans la lutte sénégalaise », a-t-il déclaré. A sa suite, Libasse Diop, du staff administratif, est revenu aussi sur la carrière de Yékini tout en remerciant la presse de les avoir accompagnés durant toutes ses années. « Je remercie Yékini parce que le chemin a été long et dur, mais dans le côté relationnel, nous n’avions eu jamais de problème avec Yékini. Au nom du staff, nous le remercions et nous prions pour lui », souligne ce compagnon de longue date du lutteur.

Georges Emmanuel Ndiaye

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15