Accueil / Uncategorized / Clasico: le Barça prend la mesure du Real Madrid

Clasico: le Barça prend la mesure du Real Madrid

Le FC Barcelone s’est qualifié pour les demi-finales de la Coupe du roi, mercredi au Camp Nou, en étant toutefois accroché 2-2 (2-1 à l’aller) par un Real Madrid courageux qui a fait trembler les Blaugrana jusqu’au bout, en quart de finale retour de la Coupe du roi.
« A la mi-temps, j’ai entendu qu’il était impossible de gagner ici… » Manière pour José Mourinho, l’entraîneur du Real Madrid, d’évoquer la résignation de ses joueurs dans le vestiaire, alors que le grand rival barcelonais, vainqueur quasi systématique du célèbre Clasico espagnol depuis un an et demi, menait 2-0. Quarante-cinq minutes plus tard, c’est avec le sentiment du devoir accompli, et beaucoup de regrets, que les Madrilènes quittaient la pelouse du Camp Nou après avoir arraché le nul (2-2) avec les dents. Les Catalans sont en demi-finale de la Coupe du Roi. Mais viennent surtout de prendre un avantage psychologique indéniable dans le duel qui oppose les deux équipes pour le titre de champion d’Espagne, malgré leurs cinq points de retard au classement.

Que ce fut dur, pourtant, pour les champions (du monde, d’Europe et d’Espagne) en titre. La faute à un match aller parfaitement maîtrisé la semaine dernière, qui les aura vus s’imposer au Santiago Bernabeu, asseyant ainsi quasiment leur qualification. Mais cette fois les Merengue allaient jouer crânement leur chance, se montrant bien plus appliqués que lors de la première manche. Et surtout plus dangereux : Higuain manquera ainsi deux énorme occasions dès les premières minutes, avant qu’Özil ne trouve la barre sur une magnifique frappe des 30 mètres. Et que Barcelone ne concrétise ses deux premières occasions. La première par Pedro (à la 43ème), sur un caviar de Messi. La seconde sur une minasse d’Alves en lucarne opposée (45ème).

La deuxième période sera beaucoup plus hachée, les Madrilènes ne devant leur retour qu’à dix minutes de folie. Où Ronaldo, mis sur orbite par une merveille de passe en profondeur d’Özil, effacera Pinto d’un petit crochet pour marquer dans le but vide (61ème). Et où Benzema parachèvera la belle partition madrilène d’un chef d’oeuvre absolu : coup du sombrero sur Puyol puis demi-volée imparable. Le Real Madrid ruminera d’autant plus ce résultat que l’arbitre leur a refusé un but de la tête de Ramos (54ème) pourtant tout à fait valable. Ce qui vaudra à l’homme en noir cette sortie de Casillas, le gardien et capitaine madrilène, s’adressant ainsi à lui au coup de sifflet final : « Allez faire la fête avec eux ! »

source metrofrance.com

À voir aussi

Touba: Momy Kébé brandit une plainte contre  Serigne Khassim Mbacké

    La guerre de leadership entre apéristes fait rage à Touba. Le marabout-politicien, Serigne …

Présidentielle 2019: Tekki défend l’industrialisation du Sénégal

Le projet d’industrialisation du Sénégal. Tel est le programme que l’Alternative Patriotique de Tekki défendrai …