SOCIETE

CLASSEMENT DES CONTRE-POUVOIRS Les homosexuels devancent les journalistes et font trembler…

  • Date: 31 décembre 2015

La presse vient de perdre un rang. Les homosexuels sont passés par là. Ce constat se vérifie depuis le passage du  yankee en chef au Sénégal qui avait voulu tordre le bras à Macky Sall sur la question de la légalité d’une telle « saleté sociale ». Mais une interrogation s’impose. Au regard de leur aisance dans la pratique de l’homosexualité, que vaut la réponse du Président « musulman » Macky Sall à Obama ?

Comme cadeau de Noël, le paquet des vingt homosexuels, tout ficelé dans un emballage de papier, remis à l’opinion par le Procureur, est malheureusement tombé entre les mains de la presse sénégalaise. Hier, craints et respectés, aujourd’hui, les journalistes sont piétinés et humiliés. Considérés de tout temps par l’Autorité comme un quatrième  pouvoir ou un contre-pouvoir, les journalistes viennent de « perdre » ce statut. Les homosexuels sont passés par là. Ces contre-modèles sont adulés, bercés, câlinés et juridiquement protégés. Ils deviennent, par la volonté des lobbies internationaux, craints dans leur pays de naissance et dictent leur statut à Tous. Leur arrestation par la police de Kaolack a fait éternuer la République avant qu’elle ne tremble devant les pressions d’un grand État à 52 étoiles. Au finish, le Procureur, on ne sait par quelle alchimie, décide contre toute attente, leur libération. Un fait qui doit ouvrir les yeux de la presse. La pratique de l’homosexualité au Sénégal est effectivement un contre-pouvoir plus puissant que la plume et la parole de la presse. Ce constat se vérifie depuis le passage du  yankee en chef au Sénégal qui avait voulu tordre le bras à Macky Sall sur la question de la légalité d’une telle « saleté sociale ». Aujourd’hui, au regard de leur aisance dans la pratique de l’homosexualité, que vaut la réponse du Président « musulman » Macky Sall à Obama ? Seuls les homosexuels pourront répondre à cette question. Mais pour l’heure, les choses sont claires pour la presse.

Pape Amadou Gaye

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15