Accueil / ACTUALITES / Clin d’œil- Ce qui a faussé l’affaire Karim
Karim Wade, fils et ancien ministre de l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, à Dakar le 30 octobre 2008 (c) Afp

Clin d’œil- Ce qui a faussé l’affaire Karim

Dès le début, les Sénégalais ont applaudi. Des noms ont été annoncés. Des prédateurs du ”Wadocratie” étaient attendus. Des interdictions de sortie du territoire national étaient décidées. Des ogres et autres mastodontes du régime de Wade défilaient devant les services de la CREI.

Les gens de l’Apr en firent une affaire partisane  et les ciblés, particulièrement Karim Wade, furent pour eux les proies d’une bataille politique. Parallèlement, les magistrats instructeurs provoquaient un effarement national avec des conférences de presse prolixes où le devoir de réserve dans le déroulement de leurs enquêtes n’a pas été respecté de sorte que le droit de l’accusé principal, Karim Wade, à la confidentialité a été violé et le principe d’innocence dont il doit jouir comme tout prévenu a été affaibli.

Ce qui est choquant est le comportement de la CREI et du régime de Macky Sall envers certains cyclops du régime de Wade qui ont rué vers l’Apr pour échapper.

Awa Ndiaye et Ousmane Ngom sont les cas les plus affligeants et Macky Sall ignore totalement le tort et  le désavantage que lui apportent ces deux personnes dont l’une a le nom plus que jamais rattaché à des cuillères aux tarifs terriblement surévalués, et l’autre est cramponné à un voyage hors la loi dans l’avion présidentiel même et grâce au Président.

Ces impaires sont tous au bénéfice de Karim Wade vu plus comme une victime qu’un fautif.

Domou rewmi

À voir aussi

Dialogue sans l’opposition significative Le « monologue » d’Aly Ngouille Ndiaye

Le dialogue national s’ouvre aujourd’hui entre le pouvoir, une partie de l’opposition et de la …

GO : Jules jugé par une ‘’con-sœur’’

Les conneries, c’est comme les impôts. On finit toujours par les payer. Ainsi, quand une …