?
?

Clin d’œil Défilé du 04 avril : ces présences à la tribune présidentielle qui ne s’expliquent pas

Il suffit de parcourir des yeux les personnes bigrement assises à la tribune présidentielle, lors du défilé du 04 avril,  pour se rendre compte de la dimension si politicienne des Institutions de la République. Des chefs de partis qui n’ont aucune fonction élective, ni aucune responsabilité d’État sont drôlement installés soit derrière le président de la République, soit à ses cotés, à quelque centimètre de son siège.

Leur seule et unique légitimité est qu’ils sont chefs de partis alliés et ruffians de la majorité.

La nature du champ politique actuel convainc ainsi qu’un responsable politique patriote et désintéressé genre Mamadou Dia et Ahmet Télémaque Sow, est devenu une denrée extrêmement rare au Sénégal.

Ces leaders de la majorité présidentielle n’ont aucune légitimité d’État pour se vautrer dans des espaces d’autorités d’État et d’Institutions de la République. En les regardant radieux, on se convainc bien qu’ils ne sont épanouis que quand tout autour d’eux est fanfare, banquets, danses, harangues, génuflexions et avantages.

Ces vétérans du jeu politique qui sont dans le champ politique depuis des décennies  ne sont vraiment pas ceux qui vont annoncer une aube nouvelle. Ils n’aiment que le pouvoir et l’avenir. Dommage pour le Sénégal.

Il aurait été bon que Macky qui a l’obsession de l’emploi fasse installer dans cette tribune ces entrepreneurs créateurs d’emplois, ne serait-ce que pour les galvaniser. Mais quand on n’est que politicien, on oublie l’essentiel.

Domou rewmi

Voir aussi

telechargement-4

Naufrage du JOOLA- La Lsdh va attaquer l’Etat devant la Cedeao

La Ligue sénégalaise des droits de l’homme (LSDH) a décidé d’attaquer l’Etat du Sénégal devant la Cour …