Accueil / ACTUALITES / Clin d’œil- Derrière la faute d’orthographe, le niveau des Ministres et autres

Clin d’œil- Derrière la faute d’orthographe, le niveau des Ministres et autres

Au-delà de cette faute d’orthographe commise par le Ministère de l’Intérieur sur la devise nationale, se pose même le problème du niveau des Ministres, Ministres Délégués, Secrétaires d’État et autres. Quand certains d’entres eux s’expriment, c’est une catastrophe ! Et suivez bien les regards !

Des membres du gouvernement s’illustrent quotidiennement par des propos calamiteux et décousus qui prêtent à rire. Lors des débats télévisés ou radiodiffusés, ils font toujours preuve d’une inculture notoire et d’un manque criard de niveau correct en expression orale.

L’État est trop sérieux pour être ouvert à n’importe quel ruffian, dût-il être un ami, un parent ou un militant intrépide du parti. Devant certains sujets délicats, il arrive régulièrement qu’un Ministre, un Ministre Délégué, un Secrétaire d’État ou Directeur de service d’État dise des énormités non qu’il l’ait voulu mais parce qu’il n’a aucune maitrise des rudiments de la langue française, langue officielle de la République.

La plupart des bourdes et des bévues sont causées par la bassesse du niveau de ses auteurs. Bavards, commères, exubérants, ils ne se gênent guère de dire des bêtises dans la défense de leur idée. Un Ministre très ostentatoire parle ici « des conseillers économiques et social », un Secrétaire d’État dit « l’émergence est le phase que nous visons » quand une femme, Ministre Déléguée, annonce « une reprisement de zones inonée ». C’est invraisemblable !

Domou rewmi

Share This:

À voir aussi

DATE LIMITE DU DEPOT DES LISTES FIXEE AUJOURD’HUI Mankoo et Benno pris à la gorge

C’est le branle-bas de combat partout. Dans les deux grandes coalitions, un climat délétère règne, …