POLITIQUE

Clin d’oeil…. HCCT : le faux jeu du PDS

  • Date: 25 octobre 2016

Le PDS aurait refusé de siéger au HCCT. Ce n’est ni un refus de principe, ni un rejet de logique politique. Le parti libéral œuvre simplement à se donner l’image d’un parti cohérent dans sa démarche. Mais jamais un parti considéré comme le principal parti de l’Opposition, n’a une conduite politique aussi alambiquée et nébuleuse que le PDS.

Il se montre virulent et offensif contre Macky Sall et la coalition Benno Bokk Yakaar. Mais en même temps, des responsables haut perchés dans le parti négocient avec le pouvoir. D’ailleurs, il en fut ainsi pour la libération de Karim Wade, une libération qui a surpris l’ensemble des militants et responsables du parti. L’exil de ce supposé candidat du PDS au Qatar est un deal. Et ce n’est pas pour rien qu’aucun Sénégalais ne l’entend et ne l’entendra tenir un propos politique contre Macky Sall.

Le PDS s’est habitué au luxe du pouvoir et veut revenir au pouvoir. Certes, une certaine tendance souhaite que le parti se radicalise contre Macky Sall et le combat férocement. Mais l’autorité du parti cherche un modus vivendi pour légitimer un rapprochement avec le pouvoir. Certains préfèrent se faire rares et ne se prononcer sur aucun sujet qui indispose Macky Sall. D’autres savent bien que la responsabilité du parti est engagée dans la mort de Ndiaga Diouf qui vaut à Barthélémy Diaz une nouvelle épopée judiciaire et dans l’affaire Pétro-Tim.

Le PDS travaille ainsi à sauver la face. Il ne refuse pas de siéger au HCCT par principe ou éthique, mais par insuffisance du nombre de sièges que Macky Sall lui aurait offert. Politiquement, les responsables libéraux vont tenir un discours politique articulé autour de l’utilité du HCCT. Mais ce serait un simple jeu de calembour. Le Parti attaque Macky Sall sans trop y croire. Il ira au Législatives seul. Mais à la Présidentielle la voie mène à un candidat libéral qui pourrait bien être le frère de parti d’hier… Macky Sall !

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15