téléchargement (5)

Clin d’œil- Idy : une langue qui terrasse

On peut tout reprocher à Idrissa Seck sauf d’être un génie de la communication très à l’aise dans le maniement de la parole. C’est là où il dépasse et surpasse beaucoup d’acteurs politiques, y compris son principal challenger Macky Sall qui peine à user d’une communication orale qui galvanise à son bénéfice.

Lors de la fête du 04 avril, à Thiès,  qu’il présidait, en sa qualité de Président du Conseil département, il se donne en virtuose le statut d’une autorité morale et d’un sage averti. Quand les autres leaders cherchent à lacérer le discours de Macky Sall et sa gouvernance, Idrissa Seck  lui donne des instructions  et des consignes  au « petit » Macky : il lui donne des « Ndiguel », terme très significatif et de haute portée dans la société sénégalaise.

Dans les villes, faubourgs et villages du Cayor, du Baol, du Ndiambour, du Walo, où ses propos sont parvenus, un effet a été bien senti. En donnant un « Ndiguel » à Macky, celui de se mettre au travail et d’arrêter « l’autoglorification et le bavardage », Idrissa Seck se donne le statut non seulement d’un leader politique mais d’un guide moral dans un champ politique perverti.

Mieux, il s’est exprimé, en parlant de Macky Sall, avec une exquise et souriante condescendance qui a touché très bien l’APR. Abdou Mbow s’est même vu obligé de monter au créneau pour refuser de répondre, tout en répondant bizarrement, à «  un homme qui ne sait que dire du mal des autres ». La réplique fait rire.

Domou rewmi

Voir aussi

pds-23-05-2014_08.05.44

PROBLEME DE LEADERSHIP, NON-RENOUVELLEMENT DES INSTANCES DE BASE… L’affaire Karim divertit le Pds

Depuis l’arrivée du Président Sall au pouvoir et le déclenchement subséquent de la traque des …