Clin d’œil- Le pillage de deniers publics : Le clientélisme politique à la base !

Le succès des politiques publiques, déclinées dans les différents projets de développement au Sénégal, devrait être assujetti au respect des règles essentielles de la gestion des deniers publics. C’est l’essence même  d’une économie qui aspire à la prospérité…

Le résultat escompté est une connotation politique qu’une ambition de faire développer. Malheureusement, dans un angle politique, le pouvoir passe outre les principes dans les faits.

Dans la course effrénée aux postes de responsabilité,  le Président demande des résultats à ses responsables politiques, le plus souvent, mandatés du pouvoir dans une institution républicaine.

Et de manière solennelle, c’est lors des élections que le chef suprême dit clairement à ses «délinquants» : «ne me demandez pas d’argent, je vous ai donné des postes.» Une façon explicite de dire à ces énergumènes qui n’ont pas de ressources financières dotées à cet effet, de piquer dans la caisse de l’entreprise dans laquelle il est gérant. A la clé, des promotions pour les vainqueurs et la guillotine pour les mauvais perdants.

Comme toujours, ces individus sont le plus souvent épinglés par les institutions de contrôle, notamment, l’Ige et la Cour des comptes. Ça sera la routine, parce qu’il n’y a toujours pas de volonté politique de mettre fin à ces pratiques.

Doomi Rewmi

Voir aussi

CRISE EN GAMBIE- Les députés prorogent la transition en Gambie…

  L’Assemblée nationale gambienne  a voté, hier,la loi prolongeant la transition et le maintien du …