ACTUALITE

Clin d’œil : le Ps a toujours été un parti de violents

  • Date: 3 juin 2015

Le pistolet de Barthélémy Diaz devant la Mairie de Mermoz-Sacré-cœur, sa destruction de panneaux publicitaires et le révolver de Wilane visant un journaliste ne devraient point surprendre. Le Ps est plein de responsables et militants violents.

Du temps de Diouf, il était miné par de violentes tendances entre responsables pour le contrôle de comités, sections ou de coordinations locales. Ces tendances s’exprimaient par de terribles batailles rangées qui se soldaient par de tragiques épopées de sang, et parfois par mort de personnes.

Même les Jeunesses socialistes étaient minées par des militants menaçants et violents. A l’Ucad, ce fut une situation pareille, comme à l’Ugb,  lorsque ce Wilane disputait le Mees à l’étudiante d’alors, Mariama Badiane.

Lors des réunions pour la mise sur pied de Vision socialiste, en remplacement du Groupe d’études et de réflexion, des militants initiateurs de cette structure ont failli violemment en venir aux mains dans le bureau de Aissata Tall Sall dont l’entregent a été déterminant pour ramener l’ordre.

Au Ps, il faut être querelleur et téméraire pour prétendre à une certaine responsabilité, au risque de subir un supplice. Ainsi, est ce parti.

Domu rewmi

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15